Nombre total de visites : 3313215
Aujourd'hui : 13
En ligne actuellement : 2

Guyane : les négociations ont échoué, la grève générale se poursuit

2017-04-03 05:12:30 - La réunion à la préfecture de Cayenne dimanche soir entre les Collectifs et la ministre des Outre-mer s'est achevée sur un constat de désaccord. Les Collectifs estiment que les propositions du gouvernement sont insuffisantes. Ils réclament un plan d'aide de 2,5 milliards d'euros.

La réunion à la préfecture de Cayenne  a duré quinze minutes et s'est terminée sur un désaccord. Les collectifs ont d'abord expliqué à la ministre que sur les questions de la santé et de l'éducation, les propositions du gouvernement étaient insuffisantes. Ils ont reconnu des avancées dans les domaines de la sécurité et de l'économie. Les collectifs ont réclamé un plan d'aide global de 2,5 milliards d'euros.
 
Ericka Bareigts demande la levée de la grève
 
La ministre des Outre-mer a pris la parole pour expliquer : "Je suis allée au bout du chemin. Il y a beaucoup de sujets avec des avancées significatives". Elle a demandé aux collectifs de mettre fin à la grève "pour que les entreprises fonctionnent à nouveau et pour que les enfants retournent à l'école". "Nous allons continuer à travailler", a -t-elle poursuivi. "J'ai une réunion demain (lundi) à Paris avec le Premier ministre et tous les ministres concernés." Elle a réaffirmé que le conseil des ministres entérinerait dès mercredi prochain le plan promis par le gouvernement d'un montant d'1,085 milliard d'euros. 
 
Fin de non-recevoir des collectifs
 
En réponse, les collectifs ont répondu que  "mettre fin à la grève comme si tout allait bien n'est pas possible". "Nous restons mobilisés et déterminés", a expliqué un porte-parole.  
 
"Je prends acte que nous ne sommes pas arrivés à un accord", a répondu Ericka Bareigts.  

Les barrages restent en place - Durcissement du mouvement
La grève générale va se poursuivre. Les barrages restent en place, ont annoncé les membres des collectifs qui promettent dès ce lundi un durcissement du mouvement. "Tous les magasins seront fermés", disent-ils.
 
Au balcon de la préfecture, Davy Rimane, l'un des porte-paroles, a promis pour "très bientôt une nouvelle démonstration de force dans les rues", à l'image de la grande marche du 28 mars. Ils appellent la population à se réunir mardi matin, au rond-point Carapa, à Kourou.
 
La Guyane entamera ce lundi son 8ème jour de grève générale. La ministre des Outre-mer devait quant à elle  décoller pour Paris dès dimanche soir. Elle a publié un tweet et un communiqué à l'issue de l'échec de ces négociations :
 
Le gouvernement tient ses engagements: 5 jours d'échanges constructifs et continus pour bâtir ensemble l'avenir de la #Guyane
 
  • Par David Ponchelet
 

: Afrique Monde