Nombre total de visites : 4790843
Aujourd'hui : 162
En ligne actuellement : 1

France :« Soumettez-vous à l'Islam » une cinquantaine de tombes profanées dans un cimetière en Dordogne

2024-03-13 05:28:56 - La gendarmerie a intégré de nouveaux éléments à son enquête, ouverte en février, sur des actes de vandalismes perpétrés sur des croix en Dordogne : le matin 11 mars, une adjointe au maire du village de Clermont-d'Excideuil a découvert une cinquantaine de tags sur des tombes du cimetière, le monument au mort, la porte de l'église, la stèle du 19 mars 1962 et des calvaires de la commune, rapportent notamment France Bleu et Le Figaro.

Les inscriptions font pour la plupart référence à la religion islamique : « Ramadan Mubarak » a été inscrit sur la porte du lieu de culte, « La France est déjà à Allah », « Soumetez [sic] vous à l’Islam » ou encore « l'ours musulman se réveille » sur des tombes. Le terme « gwer », désignant de manière injurieuse en arabe un Blanc ou un non-musulman, est également apparu sur plusieurs pierres tombales.

La mairie de la commune de 240 habitants a annoncé son intention de porter plainte.

Ces dégradations rappellent fortement celles découvertes, en février, sur des calvaires et du mobilier de deux villages périgourdins. Le préfet de Dordogne Jean-Sébastien Lamontagne a d'ailleurs fait savoir, sur X (ex-Twitter) que ce nouvel acte de vandalisme était pris en compte dans l’enquête de gendarmerie, en cours, confiée à la brigade de recherches de Périgueux et à celle de Saint-Martial-d'Albarède du chef de « dégradations aggravées » après la découverte des tags sur les calvaires.

 

Du côté de la classe politique, le président du Rassemblement national Jordan Bardella a dénoncé la « haine anti-chrétiens » des auteurs des faits, « provocateurs ou véritables islamistes».

En novembre 2023, le ministère de l'Intérieur avait fait état de 564 faits antichrétiens au cours de l'année. Selon la Commission nationale consultative des droits de l'homme, l'immense majorité des faits antichrétiens (93%) étaient, en 2022, des atteintes aux lieux de culte et cimetières.

Article de leJDD/Photo: le Figaro

 

: Afrique Monde