Nombre total de visites : 4790853
Aujourd'hui : 172
En ligne actuellement : 3

Transport aérien : fragilisée en Afrique de l’Ouest, Air-France maximise en Afrique centrale

2024-03-11 14:24:21 - Air France et Afrijet ont annoncé avoir signé un accord de coopération commerciale permettant de combiner sur un même billet Air France des trajets effectués sur les deux compagnies.
 
La compagnie aérienne Air France a connu divers sautillements dans le ciel africain, notamment en Afrique de l’Ouest. Dans des pays comme le Burkina Faso, le Mali, le Niger, la compagnie française a été confrontée à certaines contraintes. A cause de la fermeture de ses lignes vers le Niger, le Mali et le Burkina Faso, Air France a perdu des revenus dans l’espace sahélien. Face à cette situation, Air France a enclenché des stratégies pour renforcer sa présence en Afrique Centrale. Le jeudi 07 mars, la compagnie hexagonale a annoncé la signature d’un accord de coopération commerciale avec Afrijet, qui est une compagnie aérienne gabonaise desservant plusieurs destinations en Afrique Centrale et en Afrique de l’Ouest. Faire de l’Aéroport international de Libreville (ADL) l’une des principales plateformes de correspondance en Afrique Centrale. C’est l’ambition concrétisée à travers la signature de cet accord de coopération commerciale dit accord « interline » entre les compagnies Air France et Afrijet.
 
Un accord qui permettra aux voyageurs de combiner sur un même billet Air France des trajets assurés par les deux compagnies. Concrètement, Les clients des deux compagnies bénéficieront entre autres de la possibilité de réserver en une fois et sur un seul billet Air France l’ensemble du parcours, combinant des vols effectués par Air France et par Afrijet, de l’enregistrement des passagers et de leurs bagages en soute sur l’ensemble du parcours, de l’aéroport de départ jusqu’à la destination finale, d’un circuit transit passager simple et rapide à Libreville, permettant de faciliter les correspondances de/vers Port-Gentil et surtout la prise en charge de l’hébergement des clients par Air France ou Afrijet en cas de correspondance manquée à Libreville consécutive au retard d’un vol. 
 
« Il s’agit d’un accord régional important pour Air France. Il nous permettra à la fois de relier de nouvelles destinations gabonaises et régionales non desservies par Air France, comme Port-Gentil, Franceville, Bata ou Sao Tomé, à notre réseau mondial mais aussi de renforcer notre offre sur les destinations régionales où nous sommes déjà présents. Cet accord permettra par ailleurs d’offrir à nos clients une meilleure expérience de voyage avec notamment la possibilité d’enregistrer leur(s) bagage(s) du point de départ jusqu’à la destination finale, et de bénéficier d’un transit plus simple et fluide à l’aéroport de Libreville », souligne Zoran Jelkic, Directeur général Long Courrier Air France – KLM. Et Marc Gaffajoli, Administrateur Général Afrijet Business Service d’ajouter :« nous croyons fermement aux partenariats pour le développement de l’interconnexion en Afrique et sommes heureux de voir cet accord se concrétiser dans la ligne droite de cette approche. 
 
Cet accord avec Air France, mûri de longue date, va nous permettre de valoriser un réseau régional couvrant bientôt l’ensemble du Golfe de Guinée. Il constitue surtout l’opportunité d’offrir à nos clients communs un service de bout en bout, au standard de sécurité IATA autour d’un programme de vols en cohérence avec leurs besoins de mobilité continentale et régionale ».
 
Cet article  Transport aérien : fragilisée en Afrique de l’Ouest, Air-France maximise en Afrique centrale est apparu en premier sur Journalducameroun.com.

 

 

: Afrique Monde