Nombre total de visites : 4815180
Aujourd'hui : 323
En ligne actuellement : 4

CAN 2024: le Cap-Vert vient à bout de la Mauritanie et se hisse en quarts

2024-01-29 21:03:00 - Le Cap-Vert est de retour parmi les huit meilleures équipes du continent. Lundi 29 janvier, à Abidjan, les Requins Bleus ont dû s’employer pour vaincre une courageuse Mauritanie en huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des nations (1-0). Le buteur et capitaine Ryan Mendes les siens sont en quarts de finale pour la deuxième fois de l'histoire de la sélection. 

Le chemin s’arrête ici pour la Mauritanie dans cette CAN 2024. Le rêve des Mourabitounes en Côte d’Ivoire s’est heurté au réalisme cap-verdien. Après leur qualification historique pour les huitièmes de finale, ils s’arrêtent aux portes des quarts, battus par des Requins bleus vainqueurs sur le fil. Après son excellent premier tour, le Cap-Vert se sort du piège mauritanien et s’avance de plus en plus comme un candidat sérieux.
 
Une première période rythmée
 
Dans un stade Félix Houphouët-Boigny où les supporters mauritaniens étaient les plus nombreux et les plus bruyants, les deux sélections ont entamé cette rencontre sur de bons rails. Les 22 acteurs, bien en jambes, ont mis du rythme d’entrée dans les transmissions et les ballons vers l’avant. Mais du déchet technique et des défenses bien organisées ont annihilé chaque action naissante. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : huit frappes en première période, aucune cadrée.
 
Les lusophones, qui avaient eu pour eux la maîtrise du cuir lors du premier acte, sont revenus sur la pelouse avec un peu plus de mordant dans leurs attaques. Jovane Cabral, dans un angle fermé, a cadré le premier tir du match. Des deux poings, Babacar Niasse, le portier mauritanien, a éloigné le danger (46e).
 
Niasse, le show puis la faute fatale
 
Les Mourabitounes ont ensuite repris de la consistance et enfin porté le danger dans le camp du Cap-Vert. Un coup-franc d’Aboubakary Koita a frôlé le cadre, juste avant que Souleymane Anne, trouvé entre deux défenseurs dans la surface au bout d’un contre, observe son tir fuir la lucarne pour quelques centimètres (57e).
 
Après ce temps fort offensif, Niasse a sauvé la Mauritanie coup sur coup, avec deux interventions en deux minutes (78e et 80e). C'est malheureusement de lui qu'est venue l'ouverture du score fatale. À l'interception sur un long ballon d'une aile à l'autre, El Welly a tenté de donner en retrait à son portier, trop court. Gilson Benchimol qui traînait par là reprend le ballon puis, dans l'élan, se fait faucher par le Niasse. Dans le stade, personne n'a douté, pas même les assistants à la VAR, c'est un penalty. La punition a été transformée en sentence, en force et plein axe, par Ryan Mendes, le meilleur buteur de l’histoire du Cap-Vert (88e).
 
C’est cruel pour le gardien et pour cette Mauritanie qui, malgré une fatigue physique évidente, a défendu chèrement sa peau. Mais ce sont bien les Requins Bleus qui joueront les quarts de finale. Ils peuvent désormais attendre tranquillement de savoir qui du Maroc ou de l’Afrique du Sud les rejoindra.
 
Par Nicolas Bamba/RFI - Photo:FRANCK FIFE/AFP
 

: Afrique Monde