Nombre total de visites : 4790845
Aujourd'hui : 164
En ligne actuellement : 1

CAN 2023 : Coup dur pour l'Egypte avec Salah

2024-01-20 20:58:45 - L’Egypte ne vit pas des débuts rêvés à la 34e édition de la Coupe d’Afrique des Nations. Avec deux nuls en deux matchs (2-2 contre le Mozambique et le Ghana, ndlr), les Pharaons sont plus proches de la maison que d’une qualification. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, la sélection égyptienne doit faire sans son meilleur joueur, Mohamed Salah.

 
L’Egypte privée de Mohamed Salah
  
C’était peut-être le tournant du match Egypte – Ghana. Touché, Mohamed Salah est obligé de céder sa place. Juste après sa sortie, l’Egypte encaisse son premier but dans le match a dû courir derrière le score par deux fois. Alors qu’ils espéraient des résultats positifs après les premières analyses, les Pharaons devront faire sans leur vedette au moins pendant deux matchs.
« Les radiographies subies par Mohamed Salah, le capitaine de l’équipe nationale égyptienne, ont révélé qu’il souffrait d’une tension au muscle postérieur et qu’il manquera les deux prochains matches de l’équipe dans cette CAN contre le Cap-Vert, puis en 1/8es en cas de qualification », annonce la Fédération égyptienne de football dans un communiqué publié vendredi.
 
L’Egypte s’en sort bien sans Salah
 
La blessure de Mohamed Salah est un véritable coup dur pour l’Egypte. Dans le dur après deux matchs, la sélection égyptienne avait besoin de compter sur son maître à jouer. Cependant, les Pharaons peuvent bien s’en sortir sans l’attaquant de Liverpool. Face au Ghana, l’Egypte a montré un meilleur visage qu’avec Salah sur le terrain.
 
Les jeunes joueurs de l’effectif, à l’image d’Omar Marmoush, très remuant, ont pris leurs responsabilités et ont permis aux Pharaons de revenir au score à deux reprises. Avec ce visage affiché sans Mohamed Salah sur le terrain, l’Egypte est capable de bien négocier son dernier match de poule face au Cap-Vert et espérer retrouver son capitaine au stade des quarts de finale, en cas de qualification.
 
Article de Bour Han Amoussa

: Afrique Monde