Nombre total de visites : 4790843
Aujourd'hui : 162
En ligne actuellement : 1

Cameroun : LES 7 LEÇONS À TIRER DE L’ÉCHEC AU MONDIAL

 Je ne peux me joindre à une euphorie généralisée après une élimination quelqu’en soit la raison évoquée. Nous n’étions pas venus pour plier bagage que premier tour. Faut arrêter ce délire.

Quelques leçons magistrales cependant à tirer au sortir de cet échec :

1° Dans un tournoi le PREMIER MATCH est une finale, il faut le gagner ça fait engranger la confiance, rares sont les équipes ayant gagné le premier match qui s’arrêtent en phase de poules surtout pour le cas du Cameroun face à une Suisse extrêmement prenable.

2° La discipline est déterminante dans un groupe. Bravo à la paire ETO’O-SONG d’avoir su instauré un ordre qui manquait CRUELLEMENT au sein de la tanière. Désormais qui pourra s’amuser à ne pas se soumettre à la décision de la hiérarchie ? C’est un marqueur DÉTERMINANT pour un groupe. Que peut-on espérer dans le désordre et l’indiscipline ? Dans tout groupe la parole est libre “en famille” mais le respect de l’ordre et de la discipline n’est pas négociable. Désormais aussi tous les Lions convoqués se comporteront comme ils le font dans leurs clubs en Europe dans le respect du Staff sinon out. C’est un acquis formidable.

3° Le sélectionneur n’est pas forcément moins compétent lorsqu’il prête une oreille attentive à la Vox Populi (Vox Populi Vox Deï). En ce sens je salue l’humilité du coach qui a finalement compris que CHOUPO-MOTING ne pouvait “chauffer” les bancs.

4° Le Président de la FECAFOOT doit désormais être plus présent dans les vestiaires, son discours motivateur non technique a eu un impact positif non prévu sur la mentalité de nos joueurs face aux supposés “grandes nations du football”. Le chemin de la gloire nous est désormais ouverte, plus jamais un joueur Camerounais n’entrera complexé sur une pelouse, plus jamais un Camerounais ayant tous ses sens ne considérera que remporter la Coupe du Monde est une utopie. C’est pour cette raison que Joseph Antoine Bell demeurera toujours un looser aigri et frustré inapte aux vraies analyses modernes du football car il était sensé savoir mieux que personne qu’il n’y avait plus de petites nations en football. Il doit présenter ses excuses au peuple pour avoir insinuer que nous sommes une petite nation de football.

5° Je m’incline devant le patriotisme exceptionnel de Vincent ABOUBACAR en dehors et sur le terrain. Après 6 mois d’effacement total il nous a démontré ce que “mouillé le maillot” veut dire. Ses deux derniers matchs étaient tout simplement IMPRESSIONNANTS. Non seulement il marque mais en plus il défend. Bel exemple à suivre. Que DIEU le bénisse pour au moins 6 ans encore. Par ailleurs j’emmerde cordialement tous les crypto-regionalistes toujours prompts à récupérer Abouchou parce qu’il serait d’une certaine région. Imbécillité !!!

6° Bravo à EPASSY qui nous rappelle de bien belle manière que seul le cimetière est rempli de gens INDISPENSABLES.

7° Au travail maintenant pour remporter la coupe du Monde en 2026. Nous y croyons !

Celestin Djamen

 

: Afrique Monde