Nombre total de visites : 4608691
Aujourd'hui : 305
En ligne actuellement : 2

Coupe du monde: le fiasco du match d’ouverture éreinté par la presse internationale

2022-11-21 16:33:38 - Félix Sanchez, le sélectionneur qatari, expliquait que le 20 novembre 2022 serait “une journée extraordinaire” pour tout un pays. Douze ans après l’attribution du Mondial, le Qatar a ouvert “sa” Coupe du monde par une défaite nette et sans bavure face à l’Equateur et Enner Valencia (2-0). Au-delà du spectacle proposé sur la pelouse, “un niveau parfois terrifiant” pour L'Équipe, dans un décor “qui a suscité un mélange de tristesse et de colère”, la presse internationale n’a pas été tendre avec le comportement d’une frange de supporters qataris.

Ces derniers ont massivement quitté le stade d’Al-Bayt avant le coup de sifflet final, en “abandonnant leur équipe”, écrit de son côté Marca, qui en fait sa Une ce lundi. “Ceci est préoccupant”, titre le quotidien espagnol, ajoutant que "la Fifa s'inquiète du départ de milliers de fans locaux à la pause du match d'ouverture." Du côté du Daily Mail, on suppose que les supporters ont déserté les tribunes en raison du rythme “très tranquille” de la seconde période, où les occasions ont cruellement fait défaut.

En Italie, les reporters de la Gazzetta Dello Sport évoquent “un flop mondial” et soulignent la pauvreté du jeu proposé par le champion d’Asie 2019. “Les débuts du Qatar en Coupe du monde sont une sorte de cauchemar sportif ou plutôt une défaite sèche et sans équivoque, acquise après avoir le sentiment d'être nettement inférieur [...] Le dribble est lent et bourré de fautes, la peur bloque les jambes et les idées se confondent.”

La BBC va plus loin. “Le rêve tourne au cauchemar” pour le Qatar et ses supporters, avec une “cérémonie d'ouverture fastueuse” dirigée par l'acteur Morgan Freeman. “Pendant que les Équatoriens profitaient de leur journée, les supporters locaux vêtus de leurs thobes et abayas traditionnels étaient en grande partie assis en silence, à l'exception d'une poignée de fans vêtus de tee-shirts marron derrière le but”, relate le média britannique.

Un Qatar tristement historique

Voir les spectateurs quitter l’Al-Bayt Stadium au beau milieu d’un match d’ouverture montre “l’indifférence” et “l’impolitesse”, selon L’Equipe, qui rappelle “cette manière de partir après l'entrée en laissant les invités seuls à table, et de cette manière de montrer à la planète accourue que l'on a autre chose à faire que de regarder jusqu'au bout le match d'ouverture de la Coupe du monde.”

Trop facilement battus par L’Equateur (2-0), les Qataris sont entrés dans l’histoire du Mondial en devenant le premier pays hôte à perdre son match d’ouverture. Surtout, l’équipe de Félix Sanchez est déjà dos au mur avant même le choc du jour entre le Sénégal et les Pays-Bas, les deux favoris du groupe A pour accéder aux huitièmes de finale. Les Grenats retrouveront les Lions de la Teranga le 25 novembre, avant de boucler le premier tour face aux Néerlandais le 29.

RMC Sport

 

 

 

: Afrique Monde