Nombre total de visites : 4608687
Aujourd'hui : 301
En ligne actuellement : 1

Burkina Faso: LES BURKINABÈ MANIFESTENT POUR RÉCLAMER LE DÉPART DE L’ARMÉE FRANÇAISE

2022-11-19 22:22:22 - Plusieurs manifestants se sont regroupés dans la matinée du 18 novembre 2022 au Stade municipal Issoufou Joseph Conombo de Ouagadougou pour exiger le départ de l’ambassadeur de France Luc Hallade du Burkina . Ils demandent aussi le démantèlement de la force militaire française basée à Kamboinsin.

Nouvelle manifestation àOuagadougou où plusieurs centaines de jeunes, munis de drapeaux russes et burkinabés, réclament « le départ de l’ambassadeur de France au Burkina Faso et celui de l’armée française ».

La manifestation a été réprimée par les forces de l’ordre  à coups de gaz lacrymogène devant l’ambassade de France au Burkina.

Après une mobilisation au niveau du Stade municipal, les manifestants se sont encore réunis devant l’Ambassade de France, pendant plusieurs minutes avant de prendre la direction de Kamboinsé où se situe une base militaire française.

Certains sont revenus au niveau du rond-point des nations unies ainsi que devant l’Ambassade de France. Ces derniers ont été dispersés à coups de gaz lacrymogène par des militaires français.

Une équipe de militaires burkinabè est venue devant l’ambassade de France. Des discussions ont été entamées avec les manifestants.

“Après une première lettre demandant le départ de la France, nous avons à nouveau remis une deuxième lettre aujourd’hui. Une troisième lettre sera transmise aux autorités pour demander purement et simplement le départ de la France”, a déclaré Cheik Mahamoudou, un des leaders de la manifestation.

Le 28 octobre, plusieurs centaines de personnes avaient déjà manifesté pour exiger le “départ dans un délai de 72h” de la France au Burkina Faso.Grâce aux accords de coopération signés depuis les indépendances en 1960, la France dispose depuis plusieurs années, d’une base militaire au Burkina Faso. Une situation qui est régulièrement décriée par des organisations de la société civile et des syndicats.

Depuis le 30 septembre dernier, date du deuxième coup d’Etat militaire au cours de l’année 2022 au Burkina Faso et ayant consacré l’arrivée au pouvoir du capitaine Ibrahim Traoré, des manifestations hostiles à la France sont régulièrement organisées dans le pays.

Les emprises diplomatiques françaises avaient même été prises pour cible, début octobre par des manifestants. Depuis lors, les services de l’ambassade de France sont fermés au public.

 

: Afrique Monde