Nombre total de visites : 4815177
Aujourd'hui : 320
En ligne actuellement : 2

Dubaï : Les Camerounais n’obtiendront plus le visa pour Dubaï, 19 autres pays suspendus

2022-10-26 20:12:53 - Les Émirats arabes unis ont suspendu jusqu’à nouvel ordre l’émission de visas de 30 jours pour les ressortissants de 18 pays africains dont le Cameroun. Voici la liste complète et les raisons de cette mesure.

Les Émirats arabes unis (EAU) ont imposé une interdiction de visa à 20 pays au total afin de les empêcher d’entrer à Dubaï. C’est un communiqué publié par les autorités émiriennes qui a révélé l’information,”Nous ne publierons plus de demandes de visa de 30 jours pour les nationalités concernées à compter d’aujourd’hui, 18 octobre 2022″ a appris Cameroonvoice entre lignes du document.

Selon les Émirats arabes unis, toute demande provenant d’un pays interdit doit être “renvoyée ou annulée”.

Des rapports non confirmés disent que l’interdiction sur ces pays est liée au fait que certains citoyens qui visitent les EAU avec un visa de visiteur restent trop longtemps dans ces pays.

Pendant ce temps, des étrangers séjournent aussi illégalement dans le pays pour trouver du travail sans légaliser leur séjour.

La liste complète des pays suspendus

En dehors de la République dominicaine, qui n’est pas un pays d’Afrique mais qui a également fait l’objet d’une interdiction de voyager, voici les 20 pays d’Afrique qui ont été frappés de l’interdiction de voyager pour les Émirats arabes unis.

Ghana

Sierra Leone

Soudan

Cameroun

Nigeria

Liberia

Burundi

République de Guinée

Gambie

Togo

République démocratique du Congo

Sénégal

Bénin

Côte d’Ivoire

Congo

Rwanda

Burkina Faso

Guinée Bissau

Comores

Ouganda

Destination commerciales pour de nombreux opérateurs économiques camerounais, plusieurs personnalités publiques ont également leurs habitudes aux Emirats arabes unis; précisément dans l’émirat de Dubaï. Porté par des révélations inédites, une pratique licencieuse dénommée porty porta, visiblement usuelle à Dubaï, avait défrayé la chronique au point d’en faire une destination douteuse.

La mesure qui tient sur un mois n’est pas encore virale dans les médias camerounais. Cependant, inquiétude ! La tenue de la conférence internationale sur le climat (COP28) aux Émirats arabes unis en 2023 ne subira-t-elle pas les revers de ce dessein conservationniste ?

Par Romulus Dorval Kuessie

 

: Afrique Monde