Nombre total de visites : 4550832
Aujourd'hui : 14
En ligne actuellement : 1

Répression au Tchad : Comment la France et ses entreprises vont trop loin

2022-05-30 12:47:18 - La répression, au Tchad et les nombreuses actions de la France sur ses anciennes colonies visent prioritairement à favoriser l'essor de son économie. Découvrez également comment une filiale historique d'une entreprise publique française a cartographié une partie du Cameroun à l'insu des Camerounais.

C’est une tendance de fond géopolitique qui est à peine traitée par les médias français dominants, sauf quand il s’agit de faire dans du complotisme et de pointer du doigt les manœuvres de déstabilisation de la Russie. A l’image de la répression au Tchad un vent de révolte contre la France souffle dans l’ancien pré carré colonial et postcolonial.  

Dans les pays du Sahel comme le Mali, le Burkina Faso et le Niger, où la lutte contre le terrorisme pilotée par Paris ne règle rien, mais semble aggraver les problèmes. Mais aussi au cœur du continent africain, on connait la répression au Tchad et en République centrafricaine . Le Tchad, cœur militaire d’un Empire en décomposition, où de puissantes manifestations contre l’action de l’ancienne puissance coloniale ont eu lieu ces derniers jours. 

On se demande forcément jusqu’à quel point la France est impliquée pour être regardée par la rue tchadienne comme un acteur de politique intérieure. L’enquête que vient de boucler notre confrère Thomas Dietrich nous donne une idée de l’ampleur des liaisons dangereuses. 

Comment une filiale historique d’un établissement public français, s’est retrouvée à fournir des outils cartographiques et des technologies pouvant permettre à l’une des pires dictatures au monde de réprimer avec efficacité les contestations internes ? Et comment elle s’est retrouvée à reverser des commissions de manière plus ou moins masquée à des fils de l’ex président Idriss Déby, décédé et remplacé par un autre de ses fils, en toute illégalité. 

Et sous le parrainage actif d’Emmanuel Macron lui-même. C’est une histoire qui n’est pas surprenante mais qui demeure révoltante.

cameroonvoice

 

 

: Afrique Monde