Nombre total de visites : 4550825
Aujourd'hui : 7
En ligne actuellement : 1

RDC : Au moins 27 civils massacrés dans le Nord-Kivu

2022-05-29 22:44:14 - VIOLENCE - L’armée accuse le groupe ADF, présenté par l’État islamique comme sa branche en Afrique centrale, d’être responsable de ce massacre « à la machette » dans l’Est du pays

La République démocratique du Congo pleure les morts d’un nouveau massacre. Au moins 27 civils ont été tués samedi à l’aube à Beni dans l’est du pays par des membres du groupe armé Forces démocratiques alliées (ADF), selon un bilan provisoire de l’armée et d’observateurs.

« Au moins 27 civils ont été tués au village Beu-Manyama, près de Mamove (territoire de Beni, Nord-Kivu) ce samedi. Les ADF sont soupçonnés », a écrit sur Twitter le Baromètre sécuritaire du Kivu (KST), qui dispose d’observateurs dans cette région.

Des personnes enlevées

« A notre arrivée, c’était déjà tard parce que l’ennemi ADF avait déjà tué à la machette plus d’une dizaine de nos concitoyens », a indiqué dans la journée, le capitaine Anthony Mualushayi, porte-parole de l’armée à Beni. « Nous les avons pourchassés. Je vous informe que nos militaires ont neutralisé sept ADF. Un ADF a été capturé pendant l’opération de ratissage de cette zone dans la partie ouest de la Nationale N°4 où l’ennemi a fui après avoir été délogé de ses fiefs », a ajouté l’officier.

Dans la journée, la Croix-Rouge locale avait affirmé qu’une vingtaine de civils avient été tués dans cette attaque et d’autres personnes avaient été enlevées. « Cet après-midi, le bilan de l’attaque de Beu Manyama est passé de 21 à 24 civils tués », a déclaré Philippe Bonane, chef de la Croix-Rouge du territoire de Beni, qui supervisait l’opération de transfert des corps à la morgue.

20 Minutes avec AFP 

 
 

: Afrique Monde