Nombre total de visites : 4463215
Aujourd'hui : 279
En ligne actuellement : 2

Sommet Afrique-France : Il est temps qu'on se parle sans tabou, estime l'historien Achille Mbembe

2021-10-07 11:46:17 - Le Nouveau Sommet Afrique-France se tiendra vendredi à Montpellier en présence d'Emmanuel Macron. Plusieurs recommandations seront présentées pour transformer les relations de la France avec le continent africain. 

"Il est temps qu'on se parle sans tabou", a réagi jeudi 7 octobre sur France Inter, Achille Mbembe, auteur d'un rapport sur "les nouvelles relations Afrique-France" et co-organisateur du Nouveau Sommet Afrique-France qui se tiendra vendredi à Montpellier, en présence d'Emmanuel Macron et d'Elisabeth Moreno, ministre déléguée chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l'Égalité des chances.

3 000 acteurs et actrices engagés dans la transformation des relations de la France et de l'Afrique seront présents, selon les chiffres de l'historien. "Ce sont des jeunes de 25 à 40 ans qui en ont marre de ce modèle de rapport où l'efficacité n'existe plus", a-t-il poursuivi.

"Ils veulent créer quelque chose de nouveau et ils demandent à la France de dire clairement de quel côté elle se situe dans ce vaste processus de transformation."

Selon lui, "on se trouve à un carrefour" entre une Afrique "en pleine transformation, travaillée par deux forces, celles de l'innovation d'une part et celle de la clôture et de la mort d'autre part". "Le moment est venu de faire un choix, de sortir de l'ambiguïté", a précisé l'historien, appelant à "sortir de l'idée d'une France qui est aux côtés de la tyrannie sur le continent africain alors que tout le monde veut aller de l'avant".

13 recommandations présentées

Parmi les 13 recommandations qui seront présentées lors de ce sommet figurera l'idée de développer un fonds d'innovation pour la démocratie de 15 millions d'euros afin de financer les associations et les initiatives de la société civile africaine pour la démocratie. "C'est une idée qui est ressortie des débats", a-t-il indiqué, ajoutant que "la balle est désormais dans le camp d'Emmanuel Macron".

"Ce sommet n'est pas dirigé contre les chefs d'État" africains, qui ne sont d'ailleurs pas conviés, a par ailleurs assuré Achille Mbembe. "Ce n'est pas un sommet des oppositions, c'est le sommet des acteurs engagés dans la transformation des rapports entre l'Afrique et la France, des acteurs qui veulent en débattre, voir comment aller de l'avant et créer de nouvelles passerelles entre ce pays et ce continent", a-t-il ajouté. Cinq grandes thématiques seront abordées : l’engagement citoyen, l’entrepreneuriat et l’innovation, l’enseignement supérieur et la recherche, la culture, le sport.

Achille Mbembe, co-organisateur du Nouveau Sommet Afrique-France

franceinfo

: Afrique Monde