Nombre total de visites : 4480725
Aujourd'hui : 265
En ligne actuellement : 2

Etats-Unis - Covid19 : Abdala et Soberana hors des vaccins autorisés à entrer aux États-Unis

2021-09-26 05:29:00 - En novembre, le pays autorisera l’entrée de vaccins, même ceux des pays auparavant interdits, mais uniquement avec des vaccins approuvés.Le gouvernement américain a dévoilé les lignes directrices qui régiront à partir de novembre de cette année pour permettre aux visiteurs étrangers d’entrer dans le pays.
 
Le coordinateur de la pandémie à la Maison-Blanche, Jeffrey D. Zients, a indiqué qu’elle n’autoriserait l’accès qu’aux personnes ayant des vaccins approuvés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ce qui exclut toujours les rétroviraux cubains Abdala et Soberana.
 
Les États-Unis lèveront l’interdiction d’entrée même aux voyageurs en dehors de pays à haut risque, comme le Brésil, l’Inde et la Chine, à condition qu’ils se montrent entièrement vaccinés et présentent un test PCR négatif.
 
La situation pourrait être peu favorable pour les Cubains qui souhaitent se rendre sur le territoire américain, car Cuba reste sur la liste des pays à haut risque et ne dispose pas des vaccins approuvés par le Centre américain de contrôle des maladies (CDC).
 
Les mesures ont été célébrées par des citoyens interdits d’entrée en provenance de plusieurs pays, notamment de l’Union européenne (UE), a rapporté le New York Times.
 
Le gouvernement américain leur demandait de passer une quarantaine de 14 jours dans un pays tiers, de sorte que la plupart passaient par le Mexique, ce qui, en plus de représenter des dépenses supplémentaires, augmentait considérablement leurs chances de contagion, compte tenu de l’incidence élevée et du peu de mesures préventives dans le pays aztèque.
 
Au cours des 18 derniers mois, pratiquement tous les visiteurs de pays interdits, y compris les membres de l’UE et certains autres, ont été interdits de voyager directement aux États-Unis.
 
Ils auront désormais accès à condition qu’ils puissent présenter une preuve de vaccination et un test de coronavirus négatif effectué dans les trois jours suivant l’embarquement d’un vol. Ils ne seront pas tenus de quarantaine.
 
Les citoyens américains vaccinés avec des médicaments non autorisés par les CDC auront la possibilité de se faire vacciner avec des vaccins certifiés.
 
Les personnes non vaccinées qui ne sont pas des citoyens américains ne seront pas autorisées à entrer dans le pays.
 
Les CDC considèrent les gens comme « entièrement vaccinés » deux semaines après leur deuxième dose d’un vaccin Pfizer ou Moderna, ou deux semaines après un vaccin à dose unique, comme le vaccin Johnson et Johnson.
 
Les vaccins autorisés sont uniquement ceux répertoriés pour une utilisation d’urgence par l’OMS: AstraZeneca, Pfizer, Moderna, Johnson et Oxford. La page officielle des CDC ajoute même le vaccin chinois Sinovac, pour avoir également été approuvé par l’organisme international.
 
Cela laisse de côté les rétroviraux cubains Abdala et Soberana 02, qui, selon le régime, ont obtenu les meilleurs résultats. Le vaccin russe Spoutnik V est également exclu.
 
Récemment, Cuba a envoyé sa première cargaison de 5 millions de doses d’Abdala au Vietnam, qui l’a acquise bien qu’elle ne soit pas encore certifiée par l’OMS.
 
Selon les autorités cubaines, les vaccins ont une efficacité de 90%, mais cela n’a pas encore été soutenu par l’agence.
 
L’administration Biden n’a pas encore précisé la date d’entrée en vigueur du nouveau règlement.
 

Par journal Cubain
 
 

: Afrique Monde