Nombre total de visites : 4451390
Aujourd'hui : 367
En ligne actuellement : 2

Cameroun : LE GOUVERNEMENT CAMEROUNAIS CONFIRME L’HÉCATOMBE DE SON ARMÉE FACE AUX AMBAZONIENS

2021-09-13 17:02:19 - Après les cinq policiers abattus le 18 juillet 2021 à  Bali, Ali Garba, inspecteur de police de 2e grade travaillant avec le commissariat de police du 4ème district de Nkwen, arrondissement de Bamenda III dans la région du Nord-Ouest du Cameroun, a été froidement assassiné.

Selon la journaliste Mimi Mefo, l’homme en tenue a été « abattu en plein jour dans un magasin de Way à Nkwen Park » par des hommes armés jeudi 9 septembre 2021. Mais selon un message porté de la DGSN tombé dans notre rédaction, le policier a été abattu le 11 septembre.

“Honneur vous rendre compte XX dans la nuit du 11 septembre 2021 xx aux environs de 22 heures xx au lieu-dit xx Abongwa palace xx mile 3 xx nkwen xx sur renseignementds xx faisant état de ce que les Ambas boys ayant assassiné Inspecteur de Police N°2 Ali Garba à nkwen xx en provenance de Mforya xx devaient passé la nuit dit auberge xx une équipe mixte xx Forces de défense xx conduite par Commandant de Compagnie de Bamenda xx après échange de coups de feu xx a permis xx de neutraliser 02 Ambas boys xx interpellé xx 01 xx 02 Pistolet Automatique Browning xx garnis xx récupérés xx côté amis xx 01 blessé par balle à la cuisse xx Gend Hamai xx conduit hôpital militaire de région N°5 xx pronostic vital non engagé xx et fin.”, précisent les services de renseignements camerounais.

Par ailleurs, voici un autre message des services de sécurité du Cameroun que nous avons intercepté et qui confirme que l’armée camerounaise est entrain de subir d’énormes pertes humaines et matériels.

“HVRC XX AUJOURD’HUI XX 12/09/2021 XX 09 H 30 XX AXE KUMBO – TATUM XX AU NIVEAU KIKAIKOM XX ATK OPFORS A L’EEI À HAUTE PUISSANCE XX SUIVIE DE TIRS CONTRE CONVOI BIR DE RETOUR DE NDU XX BILAN PROVISOIRE XX AMI XX 07 MORTS XX TOUS OCCUPANTS BLINDE XX 01 BLINDÉ DÉTRUIT XX ENI XX NON ÉVALUÉ XX ET FIN.”, peut-on lire.

Trois postes militaires ont été attaqués dans les localités de Nkambe, Noni et Ndu le 12 septembre 2021. D’après plusieurs  sources, des hommes armés ont attaqué à l’engin explosif improvisé un convoi de l’armée sur l’axe Kumbo-Tatum au lieu-dit Kikaikom, suivi de tirs sur le convoi du Bataillon d’intervention rapide de retour de Ndu. Le bilan non officiel est de 7 soldats tués. Il s’agit de Beldou Dankreo,  Paul Koyang, Betsou, Tetang Amade, Alima Ngono, Kamara Haman et Wirifal Geremy.

Deux soldats, a-t-on appris, ont été tués le 11 septembre 2021 dans une autre attaque dans la localité de Chouame. Le régime Biya est entrain de perdre une guerre engagée depuis 5 ans.

Par CF

 

 

: Afrique Monde