Nombre total de visites : 4451351
Aujourd'hui : 327
En ligne actuellement : 2

Guinée : ALPHA CONDÉ DOIT ÊTRE JUGÉ ( il n'a pas respecter la constitution, le tour de Paul Biya ,Bongo, Dramane Ouattara Eyadema et Sassou

2021-09-13 16:43:04 - Le ballet diplomatique se pourduit en Guinée. Après la délégation de la CEDEAO, c’est le représentant du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, Mahamat Saleh Annadif qui est arrivé à Conakry ce lundi 13 septembre 2021 à 9h 30.

L’objet de sa visite se situe dans le cadre des concertations avec les membres du comité national pour le redressement et le développement (CNRD) et les acteurs politiques.

Il a été accueilli à l’aéroport international de Conakry Gbessia par les nouvelles autorités du pays, Fanta Cissé, secrétaire générale du ministère des affaires étrangères, assurant les fonctions de ministre et par le staff du système des Nations Unies à Conakry.

Dans son programme, il devrait rencontrer le nouvel homme fort de Guinée le colonel Mamady Doumbouya dans le but d’obtenir la libération du président déchu Alpha Condé. Problème : que ce soit la junte militaire, l’opposition, la société civile  ou même les anciens membres du gouvernement, on ne milite pas pour la libération du professeur Alpha Condé, mais plutôt pour son inculpation par rapport aux multiples atteintes aux droits de l’homme et aux exactions commises durant ses dix ans de règne.

On se souvient des manifestations pour contester le référendum pour le troisième mandat qui ont entraîné des rivières de sang dont des enfants. ” En tuant mon fils, ils m’ont aussi tuée. J’aurais préféré qu’ils le laissent vivre, et me tuent, moi… Dieu nous appelle à pardonner, mais je ne peux pas pardonner à ces gens-là. ” Les yeux en larmes , un bébé sur les genoux , Adama Awa Diallo racontait les derniers moments de son fils, Alpha Souleymane Diallo, qui, selon un témoin oculaire, a été tué par balle le 14 novembre 2019 par un membre des forces de sécurité guinéennes. Une vingtaine de jeunes guinéens avaient également perdu la vie, sans oublier des centaines de blessés.

À ce sujet, l’ancien Premier ministre et président du parti PEDN, Lansana Kouyaté souhaite que l’ancien président Alpha Condé rende compte de ses actes au même titre que tous les Guinéens.

Invité des GG de la radio Espace FM, l’ancien Premier ministre Lansana Kouyaté souhaite que l’ancien président Alpha Condé rende compte devant les juridictions.

“Il doit rendre compte au même titre que tout le monde”, a martelé Lansana Kouyaté.

Cependant, il déplore que la Haute cour de justice dont la compétence est de juger le président de la République ne soit pas mise en place par l’ancien régime.

Par AM 

: Afrique Monde