Nombre total de visites : 4451390
Aujourd'hui : 367
En ligne actuellement : 2

Covid 19 : UN AUTRE PREMIER MINISTRE IVOIRIEN DÉCÈDE À PARIS

2021-09-11 01:48:00 - Décidément la période noire des Premiers ministres ivoiriens se poursuit. Après les chefs de gouvernement encore en fonction  Amadou Gon Coulibaly et Ahmed Bakayoko, c’est le tour de l’ancien Premier ministre Charles Konan Banny de casser la pipe ce vendredi 10 septembre 2021 à l’hôpital américain de Neuilly en France. 

Atteint du coronavirus à Abidjan, il avait été transféré la semaine dernière à l’hôpital américain de Neuilly où il est décédé vendredi, à 78 ans.
 
“Il a changé ma perception de la politique ivoirienne et de certains de ses acteurs”, a rapidement réagi Guillaume Soro, un autre ancien Premier ministre, aujourd’hui en exil.
 
Né en 1942 à Divo dans le sud de la Côte d’Ivoire, Charles Konan Banny vient d’une famille de planteurs et de hauts fonctionnaires baoulés, piliers du pouvoir houphouëtiste, dont il suivra la trace. Après des études à l’Essec, grande école française de commerce dont il est diplômé en 1968, il entre à la Caisse de Stabilisation et de Soutien des Prix des Productions Agricoles, d’abord, puis à l’Organisation InterAfricaine du Café dont il est le secrétaire général.
 
En 1976, il entre à la BCEAO, il en gravira tous les échelons jusqu’au poste de gouverneur, à partir de 1990, lorsqu’il succède à Alassane Ouattara, devenu premier ministre. En 1994, il doit gérer les effets de la dévaluation du Franc CFA ou encore la faillite d’Air Afrique, mais il poursuit à la tête de la banque sous-régionale, jusqu’à ce qu’une autre crise l’amène à la politique active.
 
En 2005, il est imposé par la communauté nationale  au président de la république Laurent Gbagbo comme  Premier ministre de transition dans une Côte d’ivoire déchirée, alors que la présidentielle a été repoussée. Pendant 16 mois, il est balloté par les soubresauts de la crise, sert d’intermédiaire entre Laurent Gbagbo et Jacques Chirac qui ne s’entendent pas, reconnait des « négligences » dans l’affaire du Probo Koala, qui faillit l’emporter.
 
Originaire de Yamoussoukro, ville natale de Félix Houphouët-Boigny, père de la nation ivoirienne et fondateur de son parti le PDCI, M. Konan Banny s’était lancé en 2015 dans la course à la présidentielle contre Alassane Ouattara mais avait finalement jeté l’éponge.
 
AM

: Afrique Monde