Nombre total de visites : 4451374
Aujourd'hui : 351
En ligne actuellement : 3

Cuba autorise l’entrée de denrées alimentaires, de médicaments et de toilettes sans limite d’importation

2021-07-15 13:29:57 - Face à la crise généralisée que traverse Cuba, le gouvernement communiste a autorisé l’importation sans limites de nourriture, de médicaments et de toilettes jusqu’au 31 décembre 2021. L’entrée en vigueur de la mesure aura lieu à partir du lundi 19 juillet prochain.

« L’importation par le passager de nourriture, de toilettes et de médicaments, sans limite de valeur à l’importation et sans droits de douane, est autorisée à titre exceptionnel jusqu’au 31 décembre 2021 », a déclaré le Premier ministre Manuel Marrero Cruz lors de la table ronde.
 
Ainsi, les Cubains qui veulent aider leur famille à Cuba devront planifier un voyage sur l’île et être chargés de nourriture, de médicaments et de produits de toilette, mêmes qui n’auront pas de limites de poids et ne seront pas facturés en douane. Toutefois, en déduisant de grandes quantités de ressources, le passager doit payer la compagnie aérienne pour les bagages excédentaires, ce qui est souvent très coûteux car il s’agit d’un voyage aérien.
 
La libre importation de ces produits n’inclut pas les aéroports des pôles touristiques, ce qui vise à éliminer l’entrée des voyageurs en provenance de Russie, destination qui n’a actuellement que des fréquences de voyage dans ces aéroports.
 
Par ailleurs, il est important de rappeler qu’à l’arrivée à Cuba, tous les voyageurs doivent se rendre directement dans un hôtel d’isolement en attendant les résultats du test diagnostique COVID-19.
 
Pour que le passager ne soit pas obligé de dépenser autant, il pourrait choisir d’envoyer des mallettes entières - dont il a exclusivement le contenu, des médicaments, des toilettes et de la nourriture - par la voie maritime et de les déclarer comme bagages non accompagnés. Dans cette modalité, le passager entre par la douane et déclare qu’une partie des bagages arrivera ensuite par voie maritime.
 
La mesure prise ce 14 juillet par le gouvernement cubain n’inclut pas les colis envoyés de l’extérieur par les agences de transport en commun, comme les expéditions populaires de 1,5 kilogramme.
 
La levée des limites tarifaires et des interdictions d’importation pour ces produits déficitaires à Cuba était une demande très demandée. Mais cela ne fait que mettre en évidence que le régime cubain, une fois de plus, appelle à l’exil - celui qui a méprisé pendant tant d’années - pour qu’il réponde aux besoins du Cubain et calme les protestations.
 
Par Journal cubain

: Afrique Monde