Nombre total de visites : 4451390
Aujourd'hui : 367
En ligne actuellement : 1

Côte d'Ivoire : GUILLAUME SORO CONDAMNÉ À VIE, RÉAGIT. Les Ivoiriens légers et laxistes auront - ils assez de couilles pour mettre Dramane Ouattara et sa voleuse de femme en prison ? avec des mandats d'arrêts et la fermeture de l'Ambassade de France en Côte d'Ivoire. Si c'était au Cameroun, Dramane et sa voleuse de femme ne seraient plus de ce monde. C'est a Monsieur Guillaume Soro d'assumer son imbécilité jusqu'à la Haye en Hollande (CPI).

2021-06-23 23:26:06 - C’est fini pour Guillaume Soro. L’ancien chef-rebelle vient d’être lourdement condamné par la justice ivoirienne. Prison à vie pour celui qui a été Premier ministre et président de l’Assemblée nationale sous Ouattara. 

20 ans pour son avocate Affoussy Bamba, exilée comme lui. Vingt ans encore pour son directeur de protocole Soul to Soul et les militaires de sa garde rapprochée, condamnés pour tentative d’atteinte à l’autorité de l’État et complot, et qui eux ont comparu lors de ce procès entamé le 19 mai.
 
Le régime les accusait d’avoir fomenté une insurrection contre les autorités. Alain Lobognon a été condamné pour avoir tenu une conférence de presse le 23 décembre 2019, au moment où l’avion de Guillaume Soro s’apprêtait à atterrir à Abidjan. L’ancien ministre et ex-député est condamné à 17 mois de prison pour troubles à l’ordre public. Tout comme les deux frères, Simon et Rigobert Soro. Tous trois ont fait 18 mois de détention provisoire. Ils sont donc libres.
 
Le tribunal ordonne aussi la dissolution de Générations et peuples solidaires (GPS), le mouvement politique de Guillaume Soro. Les 20 prévenus sont également condamnés à payer solidairement 1 milliard de FCFA de dommages et intérêts.
 
Le député de Ferkéssedougou (nord de la Côte d’Ivoire) qui a rompu son alliance avec Alassane Ouattara en 2019 a sans cesse dénoncer un « procès politique et un acharnement » contre sa personne. A 49 ans, le leader de Générations et peuples solidaires (GPS) n’entend pas renoncer à son combat.  Ci-dessous sa déclaration :
 
“La justice de Côte d’Ivoire vient de prendre devant l’Histoire, la sinistre responsabilité de prononcer contre mes compagnons, mes frères, certains membres de ma sécurité et moi-même, des condamnations allant de la perpétuité à 17 mois d’emprisonnement ferme.
Elle prononce également la dissolution de Générations et Peuples Solidaires (GPS), mouvement politique et citoyen, dont je suis le Président.
 
Je rejette totalement ces verdicts iniques, prononcés en dehors de toutes les règles de droit et dictés uniquement par des considérations d’ordre politique.
 
Il n’est caché à personne que le but ultime de ce procès est de porter un coup d’arrêt au projet politique dont je suis porteur et de m’écarter définitivement du jeu politique en Côte d’Ivoire.
Ce procès aura démontré, une fois de plus, la compromission de l’appareil judiciaire ivoirien et sa soumission volontaire aux diktats de l’Exécutif.
 
Ces verdicts viennent renforcer ma conviction qu’il faut se battre courageusement et sans faiblesse contre la captation de l’État ivoirien et la mise sous tutelle de toutes ses institutions.
Je ne renoncerai pas à ce combat.
 
Soro Kigbafori Guillaume
Président de Générations et Peuples Solidaires
Ancien Premier ministre
Ancien Président de l’Assemblée nationale de la République de Côte d’Ivoire”.
 
Les avocats de la défense, qui ont dénoncé à la sortie de l’audience un procès politique, ont annoncé leur intention de faire appel.
 
Titre : AM

: Afrique Monde