Nombre total de visites : 4451400
Aujourd'hui : 377
En ligne actuellement : 1

Urgent : Le réseau des faux vaccins Covid-19 en Afrique

2021-06-07 22:23:06 - Jugé à la traîne dans la mise sur pied des vaccins contre le coronavirus, le continent africains constitue déjà le plus grand marché mondial de faux médicaments contre la pneumonie virale. 

En novembre derniers, les autorités douanières sudafricaines ont mené plusieurs enquêtes à l’issue desquelles des fau vaccins Covid-19 ont été saisis. Il s’agissait notamment d’environ 2 400 doses de vaccins illicites dans 400 ampoules cachées dans des conteneurs en plastique dans un réfrigérateur, selon des responsables de la police. Des masques N95 contrefaits de marque 3M d’une valeur de près de 450 000 dollars ont été découverts dans un entrepôt voisin.
 
Les deux unités étaient louées par un ressortissant zambien qui a été arrêté sur place, ainsi qu’un ressortissant chinois. Deux autres ressortissants chinois ont été arrêtés à la suite d’une enquête plus approfondie.
 
Cette saisie effectuée à Germiston est à ce jour la plus importante en matière de faux vaccins contre le coronavirus en Afrique. Les gouvernements africains, les services de police et les autorités sanitaires préviennent que ce n’est peut-être que le début.
 
Le problème n’est pas propre à l’Afrique : Pfizer Inc. a déclaré en avril qu’il avait identifié les premiers cas confirmés de versions contrefaites du vaccin Covid-19 qu’il a développé avec BioNTech SE au Mexique et en Pologne. Mais l’inquiétude est particulièrement vive sur un continent qui accuse un retard considérable sur le monde développé en matière de vaccination et qui est déjà le plus grand marché mondial de faux médicaments.
 
On ne sait pas exactement ce que contenaient les vaccins saisis en Afrique du Sud. En janvier, l’Agence nationale nigériane pour l’administration et le contrôle des aliments et des médicaments a exhorté le public à prendre conscience des informations selon lesquelles de faux vaccins étaient en circulation et pouvaient « provoquer des maladies de type Covid ou d’autres maladies graves pouvant entraîner la mort ». Les vaccins saisis en Pologne ne contenaient aucun des ingrédients clés des vaccins et en comprenaient un utilisé dans les produits de soins de la peau. Une situation qui n’inquiète pas un grand nombre d’Africains qui préfèrent les traitements indigènes contre la pandémie.
 
cameroonvoice

: Afrique Monde