Nombre total de visites : 4451379
Aujourd'hui : 356
En ligne actuellement : 3

Situation au Mali : un ancien ambassadeur français appelle au meurtre du colonel Goita ? C'est qu'il n'a pas compris que les Maliens veulent le déguerpissement immédiat de l'armée Française de leur territoire. Faut pas insister quand un peuple ne veut plus de vous. Le Mali n'est pas la Nouvelle Calédonie

2021-05-27 23:37:21 - La situation au Mali reste toujours tendue. Les militaires détiennent toujours le Président de la Transition Bah Ndaw et son Premier ministre Moctar Ouane dans le camp de Kati. Dans un point de presse tenu hier, le colonel Goita a précisé que les deux hommes ont failli à leur mission. Vu la tournure des événements, l’ancien ambassadeur Nicolas Normand a déclaré dans un tweet que la seule solution pour ramener le calme est de « faire partir Goita ».

Dans un tweet sur son compte officiel, l’ancien ambassadeur de la France au Mali, Nicolas Normand, a fait savoir que le colonel Assimi Goita, principal auteur du putsch d’août 2020, qui a occasionné le départ d’Ibrahim Boubakar Keïta du pouvoir, est un hors la loi et que la seule solution pour remédier à cette équation qui semble si compliquée est de le « faire partir ». 

Nicolas Normand Ancien touriste au Mali et au Congo Brazzaville, au frais du contribuable Français.

Le dilemme du Mali : Goita est hors la loi et va assumer tous les pouvoirs. Dans ce cas la France sanctionne ou condamne Goita et Barkhane ne peut pas rester . Alors les djihadistes arrivent vite au pouvoir. Seule solution : faire partir Goita.

Pour lui, la prise du pouvoir par les militaires va occasionner la montée en puissance des Djihadistes dans le pays, qui plus tard prendront le pouvoir. Sur quel argumentaire s’appuie l’ancien ambassadeur de la France pour faire de telles déclarations ? Lui seul pourrait donner des réponses à cette interrogation.

Pour l’heure, il faut noter que le Président Bah Ndaw et le Premier ministre Moctar Ouane sont toujours détenus au camp de Kati malgré les nombreuses menaces des organisations internationales. Pour le Colonel Assimi Goita, vice-Président du Mali, les deux hommes ont été tout simplement déchargés de leurs prérogatives. Des tractions seraient en cours afin que les deux hommes soient libérés. ( et ce qui est déjà fait, ils sont libre )

Djackson - afrikmag.com

Titre : AM 

: Afrique Monde