Nombre total de visites : 4451400
Aujourd'hui : 377
En ligne actuellement : 1

Ndombolo : ÉLIMINÉE SUR LE TERRAIN, INCAPABLE DE BATTRE MADAGASCAR LORS DE LA DERNIERE CAN, LES LOSERS DE LA RDC VEULENT PRENDRE LA PLACE DU GABON POUR LA CAN

2021-04-28 23:37:59 - La polémique secoue la toile et la Confédération Africaine de Football. Humiliés 0-3 et éliminés de la CAN par les Panthères du Gabon, les Léopards de la RDC ont trouvé la petite bête noire pour s’attabler à la kermesse du football africain qui aura lieu au Cameroun. 

Un mois après la dernière journée des éliminatoires de la CAN 2021, la RD Congo compte bien obtenir sa qualification sur tapis vert au détriment du Gabon. En effet, d’après l’émission de Canal+ Afrique, Talents d’Afrique, la Fédération congolaise de football (Fecofa) a déposé une réserve auprès de la Confédération africaine de football (CAF) concernant le milieu de terrain gabonais, Guélor Kanga, titulaire ce jour-là, et qui serait…Congolais.
 
Selon la Fédération congolaise de football,  Guélor Kanga, originaire de la RDC a été  naturalisé  Gabonais quand il était adolescent. Évoluant dans  l’Étoile Rouge de Belgrade, l’international gabonais  serait né à Kinshasa sous le nom de Kiaku-Kiaku Kanga et aurait en réalité 35 ans, au lieu des 30 ans comme il est actuellement mentionné dans ses documents.
 
En effet, selon les documents présentés par la partie congolaise, le joueur s’appelle en réalité Kiaku Kiaku Kiangani et est né à Kinshasa le 5 octobre 1985, contrairement à son identité gabonaise qui le présente sous le nom de Guelor Kanga Kaku, né le 01 septembre 1990 à Oyem.
 
Si les faits sont reconnus par la CAF, le Gabon s’expose à une disqualification et à une suspension pour les deux prochaines CAN. Selon le journaliste gabonais et consultant de radio foot international, Freddhy Koula , dans un live, le lundi 26 avril, a révélé  que Guelor Kanga est arrivé au Gabon relativement jeune, entre 17 et 19 ans.
 
“Il a joué à Manga Sport, à Missile avant d’atterrir à Mounana. Il a écrit qu’il est né à Oyem et il a changé d’identités en prenant une partie du nom de son père adoptif au Gabon. La FECOFA le sait et croit qu’il y a eu frauduleux. C’est un dossier très poignant, très pointu et brûlant”, a-t-il déclaré .
 
L’article 46 du règlement de la CAF stipule qu’au cas où les faits incriminés seraient avérés, l’association nationale reconnue coupable sera suspendue de participation aux deux éditions suivantes de la CAN.
 
L’article 47 fait savoir que pour toute erreur administrative en matière d’enregistrement des joueurs, l’association nationale concernée sera suspendue de participation à l’édition suivante de la CAN et son équipe sera éliminée de la compétition si cette dernière est toujours en cours.
 
Pour rappel, le Rwanda a été disqualifié de la CAN 2015, au profit du Congo Brazzaville, dans l’affaire du faux document du joueur Taguy Etekiama.
 
Par CF
 
 
 

: Afrique Monde