Nombre total de visites : 4451387
Aujourd'hui : 364
En ligne actuellement : 1

Tchad : UN CÉLÈBRE ARTISTE TCHADIEN TOUCHÉ PAR BALLE

2021-04-27 23:14:50 - Les forces de l’ordre ont lancé la répression des manifestants qui avaient bravé l’interdiction de rassemblement émise par les autorités. Selon les informations, l’artiste populaire au Tchad, Ray’s Kim l’une des figures de proue des manifestations, a été touché au pied gauche par une balle réelle. Il est rapidement amené dans un centre de santé de la place pour des soins.

Il est actuellement admis au Centre de santé d’Abena.“Nous avons commencé la marche à partir du lycée Jimmy Carter. Arrivé au carrefour qui va vers le commissariat du 7ème arrondissement, on a été dispersés. On s’est réfugiés au bord du fleuve. On a résisté aux policiers jusqu’à ce qu’ils me visent pour me tirer dessus. Ça m’a atteint à la jambe gauche. Je suis touché par balle réelle”, explique Ray’s Kym à Alwihda Info.
 
Des manifestants sont sortis très tôt ce matin dans les rues de plusieurs quartiers de la capitale. Craignant un accaparement du pouvoir, les manifestants revendiquent son transfert aux civils et la dissolution du Conseil militaire de transition créé suite au décès du président Idriss Deby.
 
Dans les 7ème et 9ème arrondissements de N’Djamena, des manifestants se sont également mobilisés, répondant à l’appel de partis d’opposition et de la société civile. Munis de sifflets, ils ont brûlé des pneus en brandissant des affiches.
 
Au quartier Ardep Djoumal dans le 6ème arrondissement, certains axes sont impraticables. La police a fait usage de gaz lacrymogène pour disperser des manifestants qui ont brûlé des pneus. Certains d’entre eux ont été arrêtés. Du côté de Moursal, le quartier est complètement submergé de gaz lacrymogène tandis que la présence policière a été renforcée.
 
La veille, le ministère de la Sécurité publique a interdit les marches et manifestations non autorisées, par crainte de troubles à l’ordre public.
 
Pour l’heure des sources annoncent qu’il y aurait eu un mort et plusieurs blessés suite à la répression des manifestants par les forces de sécurité.
 
Par CF

: Afrique Monde