Nombre total de visites : 4463245
Aujourd'hui : 309
En ligne actuellement : 5

Gabon / Cameroun : La voleuse volée. UNE DOMESTIQUE VOLE 600 MILLIONS DANS LE DOMICILE D’UNE AMBASSADRICE CAMEROUNAISE

2021-08-31 21:44:23 - La femme de ménage de l’ambassadrice du Cameroun au Gabon dérobe la rondelette somme de 600 millions de FCFA et s’évapore ! Voilà encore une information qui ternit l’image du Cameroun à l’étranger. 

Une ménagère de nationalité camerounaise a dérobé la rondelette somme de 600 millions FCFA au domicile de l’Ambassadrice Edith Félicité NGAETO ZAM épouse ONDOUA, apprend-on dans la presse gabonaise. Elle a ensuite pris la tangente.
 
Les billets se trouvaient dans plusieurs sacs rangés dans une chambre de la maison de l’ambassadrice.  « La Gendarmerie nationale et la police gabonaises ont été mises sur le coup pour faire toute la lumière sur cette affaire », révèle  le site d’information gabonmediatime.com.
 
Dans sa fuite, l’employée a laissé derrière elle ses sandales en échange. On se demande bien comment une ambassadrice peut détenir des sacs d’argent dans son domicile. Quelle est l’origine de ce pactole? Une seule réponse : c’est de l’argent détourné par l’ambassadrice qui a été détourné par la femme de ménage.
 
Rappelons qu’en novembre 2020 qu’un juge du tribunal administratif du Mfoundi avait condamné à 10 ans d’emprisonnement ferme pour vol aggravé, Rim Benjamin, ex cuisinier du Ministre des Sports. Deux autres personnes présentées comme étant les complices du cuisinier, ont été aussi condamnées. Notamment, Christophe Fouda Kana, le chauffeur taxi qui a écopé 10 ans pour recel aggravé et l’élève Denis Clément Ottou condamné à 2 ans pour recel aggravé. Ainsi, à la fin de l’audience, ils sont tous retournés à la prison centrale de Yaoundé – Kondengui où ils sont incarcérés depuis le 17 juin 2019.
 
Une affaire qui a défrayé la chronique. Avant de condamner l’acte de vol, plusieurs camerounais se demandaient plutôt comment ça se fait qu’un ministre de la République qui a pourtant de nombreux comptes bancaires peut se retrouver avec plus de 110 millions de nos francs dans son domicile. Une curiosité qui ne sera jamais élucidé. Puisque ni la Conac (commission nationale anti corruption), ni l’anif (l’agence nationale d’investigation financière) n’oseront investiguer sur cette situation au sujet d’un ministre en fonction. Qui plus est, une personnalité dans les bonnes grâces du pouvoir.
 
Soulignons que c’est Narcisse Mouelle Kombi qui a porté plainte contre son cuisinier d’avoir volé dans son domicile  à Yaoundé, la rondelette somme de 110 millions de FCFA en espèce, selon l’un des prévenus. Le chauffeur avait été pris en course pour transporter les fonds et l’élève de 24 ans avait mis en contact le cuisinier et le chauffeur. Un complot qui a été difficilement démontré au cours du procès qui va reprendre en appel. Les trois citoyens, telles que les choses se présentent, peuvent s’attendre au plus à une légère diminution de leurs peines.
 
« Nous sommes des sacrifiés. Nous sommes lourdement condamnés juste parce que on veut faire honneur au ministre Mouelle Kombi. Personne pour se demander qu’est-ce que des sacs d’argent liquide font au domicile d’un membre du gouvernement. Au tribunal, on dit que nous sommes poursuivis pour vol de 85 millions de FCFA alors que le cuisinier a déclaré publiquement qu’il avait volé 110 millions. Pourquoi on veut réduire le montant. Nous avons décidé de faire appel du jugement. Nous avons des révélations à faire, que les juges nous laissent parler parce qu’on nous a condamné sans nous donner la possibilité d’entrée dans les détails pendant les débats » se révoltait  l’un des condamnés
 
 
AM

: Afrique Monde