Nombre total de visites : 4381945
Aujourd'hui : 223
En ligne actuellement : 2

Cameroun : LES CAMEROUNAIS ZOMBIFIÉS PAR DES DÉBATS PUÉRILS DE VAGABONDS INTELLECTUELS

2021-03-16 19:13:58 - Dans une approche empirique, aucune société ne peut se développer sans une réelle et pertinente épistémologie. La pensée critique parvient à faire progresser de façon sensible les citoyens sur ses capacités, notamment quant à l’évaluation de la crédibilité d’une source d’informations et quant au respect des étapes du processus de résolution des problèmes de la critique de la gouvernance, et surtout de la culture de la protestation. 

Elle est pourvoyeuse des outils intellectuels aux citoyens nécessaires pour l’humanisation du Léviathan et l’institutionnalisation d’un système politique providentiel.
 
POSEZ LE CURSEUR RÉFLEXIONNEL SUR LES VRAIS PROBLÈMES
 
Malheureusement, la marque de fabrique de ce système satrapique est le muselement de la pensée critique et l’instauration de la pensée unique pourvoyeuse de la médiocrité et de la zombification toute azimute des populations
La transformation du débat d’idées politiques en débat puéril des évènements politiques ou des dessous des hommes politiques
 
Conséquence la cohésion nationale est mise à rude épreuve et devient au fil du temps un idéal chimérique du fait d’un tribalisme galopant consciemment entretenu par le régime dont l’objectif est de diviser les camerounais pour mieux piller,les ressources de l’État et surtout conserver le pouvoir le plus longtemps possible.
 
Une guerre hybride et totalement inutile qui voit périr les camerounais chaque jour. des inégalités sociales et l’atimie devenues un modèle de gouvernance ,une insécurité juridique creusant de plus en plus le sépulcre de notre fragile démocratie et faisant asseoir une réelle dictocratie.
 
La suprénante curiosité est que nonobstant toute la formation secondaire universitaire de la grande majorité de la jeunesse camerounaise cette dernière est restée assujettie à la pensée génératrice de la pauvreté et du mal être.
Les jeunes pour la plupart sont adeptes du nomadisme intellectuel , leur vagabondage spirituel n’a d’égal que leur errance de la pensée politique, aucune conviction de quoi que ce soit, sauf celle des exigences insatiables et vaniteuses de la panse.
 
Comment est ce possible qu’une jeunesse qui crie à gorges déployées au changement puisse rester si stoïque face à son propre malheur et attendre l’arrivée d’un messie ou un évènement stochastique pour espérer voir son effroi sans fin prendre fin?
 
Un philosophe disait “celui qui veut voir le monde changer doit d’abord se déplacer soit même”; mais il se trouve que la jeunesse camerounaise semble être dans une stagnation réflexionnelle. Il faut rappeler que le changement est un construit il n’est pas un fait Stochastique .
 
Un leader a pour rôle de penser le changement en créant des concepts et de faire le marketing de ses idées pour provoquer une véritable insurrection réflexionnelle chez la majorité.
 
Pour mieux tordre le cou à la pensée critique le régime du renouveau a fait appel à certaines armes redoutables:les bars les boîtes de nuits,les jeux du hasard les églises
 
L’objectif étant d’attiser la somnolence intellectuelle et l’abrutissement des populations
Les camerounais doivent vraiment ouvrir les yeux et recouvrer leur souveraineté. Un peuple ne peut pas pendant si longtemps être aussi imbecilisé et zombifié.d’ou l’urgence d’une réelle révolution de la pensée
 
RÉVEILLEZ VOUS DE CE LONG SOMMEIL OU LE SOMMEIL ÉTERNEL VOUS RÉVEILLERA DANS CETTE SOMNOLENCE.
 
Stéphane Mengong

: Afrique Monde