Nombre total de visites : 4361715
Aujourd'hui : 226
En ligne actuellement : 1

GBAGBO ANNONCE SON RETOUR EN CÔTE D’IVOIRE, ALASSANE OUATTARA PANIQUE

2021-02-17 20:32:37 - Le ministre ivoirien de la Réconciliation, nommé par Alassane Ouattara  en décembre 2020, Kouadio Konan Bertin, KKB, se rendra bientôt en Europe pour rencontrer Charles Blé Goudé et peut être Laurent Gbagbo. Les deux hommes acquittés en première instance par la CPI mettent déjà de la pression pour rentrer en Côte d’Ivoire. 

Les partisans de Laurent Gbagbo ont même fait part de leur impatience la semaine dernière face à un processus qui semble à l’arrêt. L’ancien chef d’État est plus que décidé à rentrer au bercail sans attendre la permission du maître des lieux. 

Laurent Gbagbo, fatigué d’attendre l’autorisation d’Alassane Ouattara,  a lui-même  annoncé la semaine dernière qu’il rentrera en Côte d’Ivoire avec ou sans l’accord d’Alassane Ouattara. Un comité national d’accueil pour son retour a même été officiellement installé par son parti le front populaire ivoirien. On se rappelle déjà  que le président Laurent Gbagbo avait annoncé son retour en Côte d’Ivoire pour le mois de décembre 2020, mais Alassane Ouattara n’avait pas donné de suite favorable. Mais, cette fois-ci, plus question de tourner en rond. Et du coup, Alassane Ouattara qui n’avait jamais envoyé un émissaire à la rencontre de son prédécesseur, dépêche son ministre de la Réconciliation pour cette délicate mission. 

« Tu étais habitué à fréquenter Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé (…) Dépêche-toi d’aller les saluer ». Cette injonction, Bertin Kouadio Konan, dit KKB, révèle  l’avoir reçue d’Alassane Ouattara. Le ministre de la Réconciliation va donc s’exécuter. Il prépare un voyage à La Haye où se trouve Charles Blé Goudé, sans toutefois mentionner explicitement une escale à Bruxelles où vit Laurent Gbagbo qui attend son retour au pays. 

À ce sujet, KKB rappelle qu’il s’est rendu dans les fiefs de Gbagbo à Mama et Gagnoa dans le sud-ouest du pays fin janvier pour en discuter avec ses « parents ». « Si Gbagbo doit revenir en Côte d’Ivoire, ce qui est mon souhait, comment revient-il ? Si son retour doit exacerber la crise, on aura tous échoué dix ans après. S’il doit revenir en Côte d’Ivoire, son retour doit consolider la paix », estime KKB. 

Devant la presse, KKB a aussi évoqué son tête-à-tête le mois dernier avec Henri Konan Bedié. Rencontre dont l’ancien président ivoirien avait bien précisé qu’elle s’était faite à la demande expresse du Sénégalais Macky Sall. KKB n’est en effet pas en odeur de sainteté au Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), dont il a été exclu. « Déjà, qu’il me reçoive c’est un grand pas. Nous avons commencé à nous parler », commente KKB qui promet d’autres rencontre avec son ancien mentor. 

AM

 

: Afrique Monde