Nombre total de visites : 4316784
Aujourd'hui : 564
En ligne actuellement : 2

CRISE POST-ÉLECTORALE AUX USA:LES AFFRONTEMENTS ÉCLATENT. Trump a peut être perdu, les Africains endormis par RFI et france 24 dans la françafrique de papa doivent rester Pro - Trump et Anti Macron.

2020-11-15 20:44:29 - Des affrontements ont éclaté dans les rues de Washington, la capitale des États-Unis,  samedi 14 novembre, après la gigantesque manifestation des militants favorables à Donald Trump. Des petits groupes d’ultra gauche s’en sont pris aux partisans du président des États-Unis qui conteste toujours sa défaite face à Joe Biden la semaine dernière.

Des milliers de partisans de Donald Trump ont manifesté, ce samedi 14 novembre à Washington, dans un baroud d’honneur d’abord plutôt festif, pour afficher leur “amour” au président, qu’ils estiment être la victime d’un “vol” électoral, sans pouvoir en apporter la preuve.
 
Dans une marée de drapeaux américains, de casquettes rouges “Make America Great Again” et de pancartes “Halte au vol”, au moins 10.000 personnes se sont rassemblées sur la Freedom Plaza, à quelques encablures de la Maison Blanche.
 
“Proud Boys” contre ultra gauche
 
Une scène inhabituelle au coeur de la capitale fédérale américaine, qui a voté le 3 novembre à plus de 90% pour Joe Biden, dont Donald Trump et ses plus fidèles soutiens refusent toujours de reconnaître la victoire, annoncée il y a une semaine.
 
Mais plus tard dans la journée, alors que de nombreux partisans de Trump commençaient à se diriger vers la gare de Washington, plus de 40 hommes identifiés comme membres des “Proud Boys”, une organisation d’extrême droite pro Trump, ont commencé à marcher vers Freedom Plaza, relate le New York Times. Ces hommes, vêtus de jaune et de noir, ont levé les poings en l’air et ont scandé «Trump 2020».
 
Au fur et à mesure que la nuit avançait, des vidéos sur les réseaux sociaux montraient des bagarres qui éclataient avec des militants de l’ultra gauche américaine, explique nos confrères américains. La police essayait de séparer ces groupes qui formaient des barricades avec des vélos. Des petits incendies ont également été allumés.
 
Dans la soirée, au restaurant P.J. Clarke près de la Maison Blanche, des contre-manifestants ont lancé des bouteilles et des feux d’artifice sur un groupe de partisans de Trump, a déclaré un journaliste de USA Today.
 
Les commerces du centre-ville de Washington, craignant des affrontements malgré l’importante présence policière, s’étaient largement barricadés derrière des plaques de contreplaqué.
 
La police de Washington a annoncé avoir procédé à 20 arrestations, dont quatre pour infraction à la loi sur les armes à feu et une pour violence sur un policier, sans donner d’autres détails.
 
Joe Bien vainqueur avec 306 grands électeurs
 
Les résultats de tous les Etats ont désormais été annoncés par les grandes chaînes de télévision américaines. Joe Biden a remporté 306 grands électeurs, contre 232 au président sortant, soit le score inversé de la victoire du milliardaire républicain – qui avait alors parlé d’un “raz-de-marée” – face à Hillary Clinton en 2016.
 
Un recomptage des votes doit avoir lieu en Géorgie, où l’écart est très faible entre les deux candidats, mais son issue ne changera rien au résultat final: Joe Biden dispose, quoi qu’il arrive dans cet Etat, des 270 grands électeurs nécessaires pour s’ouvrir les portes de la Maison Blanche.
Avec AFP
Titre : AM

: Afrique Monde