Nombre total de visites : 4288200
Aujourd'hui : 462
En ligne actuellement : 5

France : NICOLAS SARKOZY ASSOCIE LES NEGRES AUX SINGES

2020-09-11 21:17:45 - Le drame de l’Afrique c’est que l’africain n’est pas assez rentré dans l’histoire “. Après le tollé de cet extrait du discours à Dakar de Nicolas Sarkozy, voici une nouvelle bombe que vient de lâcher le tueur de Kadhafi et putschiste de Laurent Gbagbo.

L’ancien chef de l’Etat français  était sur le plateau de l’émission “Quotidien”, jeudi. En s’exprimant sur l’importance des mots en politique, il est revenu sur le récent changement de titre de la version française du roman d’Agatha Christie “Ils étaient dix”.

“On a peut-être le droit de dire ‘singe’ sans insulter personne.” Nicolas Sarkozy s’est donc permis dans son exercice de linguistique acrobatique, d’établir  un parallèle entre “singes” et “nègres”, jeudi 10 septembre, sur le plateau de l’émission “Quotidien”, sur TMC.

Au départ , l’ancien chef de l’Etat français , qui avait été épinglé pour avoir utilisé le terme de “racaille” pendant sa présidence, parle de l’importance des mots en politique. “Si on n’emploie pas des mots que les gens entendent et qui leur signifient que nous, qui sommes privilégiés, nous comprenons dans quel enfer ils vivent, à ce moment-là, si vous ne faites pas ça avec des bons mots, vous décrochez toute une partie de la population”, déclare celui qui se croit vivre au paradis .

Nicolas Sarkozy fustige “cette volonté des élites qui se pincent le nez, qui sont comme les singes, qui n’écoutent personne”. Et de poursuivre : “On a le droit de dire singe ? Parce qu’on n’a plus le droit de dire les… On dit quoi maintenant Les Dix petits soldats, c’est ça ?”, en référence au roman d’Agatha Christie Les Dix petits nègres rebaptisé Ils étaient dix. “Elle progresse, la société”, a alors ironisé Nicolas Sarkozy.

La séquence a notamment été partagée par l’humoriste Sophia Aram sur Twitter, indignée. Et comme d’habitude, ça provoque l’indignation, l’indignation, rien que l’indignation.

“Naufrage raciste”, a dénoncé  Yannick Jadot, député européen EELV. “La boucle est bouclée “, a commenté Aurélien Taché, député du Val d’Oise, ex-LREM. “Propos indignes d’un ancien chef d’État “,  revient en boucle.

” Ainsi donc un ancien président de la République française associe spontanément les singes aux “nègres”… le racisme sans masque », a tweeté le premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure.

Le député et numéro deux de La France insoumise Adrien Quatennens a quant à lui relevé ” la rapidité avec laquelle son cerveau associe le mot “singe” au mot “nègre”.

” Mais est-ce que cela doit étonner de la part de celui qui a déclaré un jour que “l’homme africain n’est pas assez entré dans l’histoire” ? “, a tweeté de son côté le député LFI Eric Coquerel vendredi.

L’ex-journaliste et adjointe de la maire de Paris Audrey Pulvar a, elle, fustigé sur Twitter un « pur et profond racisme, décomplexé, naturel », estimant que M. Sarkzoy avait mis « un signe égal entre “nègre” et “singe”.

La sortie a fait vivement réagir d’autres utilisateurs de Twitter. “C’est quoi ce raccourci entre singe et les dix petits nègres qui changent de nom…”, a écrit un internaute.

AM

 
 

: Afrique Monde