Nombre total de visites : 4260397
Aujourd'hui : 419
En ligne actuellement : 2

USA / Chine : Oeil pour oeil, dent pour dent entre Pékin et Washington

 Après la fermeture du consulat chinois de Houston, accusé d'être "une plaque-tournante de l'espionnage chinois", le gouvernement chinois ordonne la fermeture du consulat américain de Chengdu.

 
Le consulat chinois de Houston, au Texas, se vide comme réclamé par la Maison blanche. Il y a deux jours, les États-Unis ont décidé de le fermer. Les camions de déménagement étaient à l'oeuvre la nuit dernière. Et le ménage a été fait. La télévision américaine locale KPRC a diffusé des images de papiers incendiés mardi dans des poubelles, puis éteints.
 
Washington accuse la mission diplomatique chinoise de Houston d'être "une plaque tournante de l'espionnage" chinois et "du vol de propriété intellectuelle".
 
Les États-Unis ont aussi annoncé avoir arrêté trois personnes accusées de falsification de visas et ils enquêtent sur une autre qui a cherché refuge au consulat chinois de San Francisco.
 
Selon le ministère américain de la justice, les quatre ont menti lors de leur demande de visa de chercheurs alors qu'ils étaient encore membres de l'armée nationale chinoise.
 
Dans un discours en Californie, Mike Pompeo, secrétaire d'État, a défendu ces décisions :
 
"Aujourd'hui, la Chine est de plus en plus autoritaire chez elle et plus agressive dans son hostilité à la liberté partout ailleurs. Et le président Trump a dit : "Assez".
 
"L'Amérique ne peut plus ignorer les différences fondamentales, politiques et idéologiques entre nos pays, tout comme le PCC (Parti communiste chinois, ndlr) ne les a jamais ignorées."
 
En Californie, comme au Danemark la veille, Mike Pompeo a par ailleurs reproché aux entreprises américaines de se montrer trop complaisantes face aux exigences chinoises.
 
L'escalade des tensions dans les relations sino-américaines a des relents de guerre froide américano-soviétique. Depuis le rétablissement des relations diplomatiques en 1979, Washington n'avait pas pris de mesures aussi drastiques que la fermeture d'un consulat.
 
En représailles, la Chine vient d'annoncer qu'elle ordonnait la fermeture du consulat américain de Chengdu, grande ville du sud-ouest du pays. Cette décision constitue "une réponse légitime et nécessaire aux mesures déraisonnables des Etats-Unis" explique Pékin.
 
La mission diplomatique américaine de Chengdu, inaugurée en 1985, couvre tout le sud-ouest de la Chine, notamment la région autonome du Tibet. Selon son site internet, elle compte 200 employés, dont 150 de statut local.
 
Outre leur ambassade à Pékin, les Etats-Unis comptaient cinq consulats en Chine continentale (Canton, Shanghai, Shenyang, Chengdu, Wuhan) ainsi qu'un à Hong Kong.
 
Au cours des derniers mois, les États-Unis ont sanctionné onze entreprises chinoises pour violations des droits de l'homme dans le Xinjiang et ont tout récemment inculpé deux Chinois pour des attaques informatiques contre des entreprises engagées dans la recherche d'un vaccin anti-Covid-19.
 
euronews

: Afrique Monde