Nombre total de visites : 4260507
Aujourd'hui : 74
En ligne actuellement : 1

France/Gabon : DES DÉPUTÉS FRANÇAIS CONFIRMENT QU’ALI BONGO EST DANS L’INCAPACITÉ DE GOUVERNER

2020-07-21 00:31:00 - Bien que reclus dans son palais présidentiel du bord de la mer, le président gabonais Ali Bongo est sous le feu des projecteurs en France. Quelques députés français font feu de tout bois sur son état de santé et redoutent de ses capacités à tenir le gouvernail de son pays où réside une forte communauté française.

Le célèbre Jean Luc Mélenchon vient de faire son entrée en scène  par le biais d’une question écrite. Le responsable de La France insoumise  Jean luc Mélenchon,  député français, arrivé sur la troisième  marche du podium de l’élection présidentielle de 2017, est  intervenu juste  quelques  jours après la sortie de son collègue  Bruno Fuchs, sur la situation politique du Gabon.

Selon Mélenchon,  les événements qui se sont succédé depuis la crise post-électorale de 2016, portent en eux les germes d’une crise inévitable si la France garde ce silence qui prévaut depuis 6 ans.

Jean Luc Mélenchon, personnalité dont la voix porte dans la classe   politique française, met la pression sur le gouvernement en l’interpellant sur la situation  préoccupante au Gabon où Ali Bongo ne fait presque plus d’apparition publique . L’élu de la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône s’est appuyé  sur une question adressée à l’Assemblée nationale française, n°31281 avec pour objet « Situation politique gabonaise au Gabon », publiée au journal officiel en juillet 2020. Dans le texte relatif à ladite question, « Jean-Luc Mélenchon attire l’attention de du ministre de l’Europe et des affaires étrangères Le Driand, sur la position de la France quant à la situation politique au Gabon ».

Mélenchon revient  sur l’élection présidentielle contestée d’août 2016: « La fraude électorale et les violations des droits de l’Homme qui s’en sont suivies condamnées (…) par des institutions internationales dont le Parlement européen dans une résolution du 2 février 2017 » au terme de laquelle la France et sa diplomatie « sont restées silencieuses sur cette situation dramatique pour le Gabonais ».

Et Jean Luc Mélenchon d’insister sur le fait que la situation au Gabon s’est fortement dégradée avec l’accident vasculaire cérébral du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba survenu en novembre 2018. Il en déduit que le président Ali Bongo  « semble être dans l’incapacité d’assumer ses fonctions ».

Cette inquiétude se justifie par l’accession de Noureddine Bongo aux plus hautes sphères du pouvoir décisionnel au Gabon. Un ensemble de faits qui, selon Mélenchon, exposent  le  Gabon à un risque de « sombrer pour longtemps  dans le chaos et la violence ». Raison pour laquelle il est impératif  pour le gouvernement français de se prononcer définitivement sur la situation du pays.

Il faut dire que ce n’est pas la première fois que Jean Luc Mélenchon met la pression sur Ali Bongo. Dans un communiqué diffusé le 19 novembre 2018, la commission Internationale Afrique de La France insoumise, le parti de Jean-Luc Mélenchon, avait invité « à répondre favorablement » à l’appel au rassemblement de Jean Ping.

À l’origine de ce communiqué : Patrice Finel, conseiller Afrique et ami de longue date de Mélenchon. Finel connaît Ping depuis plus de dix ans. Il avait notamment organisé un déjeuner entre le député européen et l’opposant gabonais en novembre 2016 à Paris.

Par CF- Titre : AM

 
 
 
 
 

: Afrique Monde