Nombre total de visites : 4260487
Aujourd'hui : 54
En ligne actuellement : 4

Sanctions : Le régime BIYA dans le viseur de l’Union Européenne

2020-07-16 15:50:02 - Cameroonvoice a appris qu’une manifestation initiée par des Camerounais de la diaspora aura lieu ce vendredi 17 juillet 2020 à Bruxelles avec pour prétexte majeur d’inciter l’Union Européenne à prendre des sanctions contre le régime Biya à l'issue d'une assise avec des Eurodéputés.

C’est à l’issue d’une entrevue tenue ce 15 juillet à Bruxelles que les contours de cette mobilisation ont été définis. Sur la même table, les combattants de la brigade anti sardinards et d’autres résistants camerounais et des parlementaires européens. L’ordre du jour portait sur le suivi de la résolution de l’union Européenne voté en avril 2019 contre le régime Biya. Devant les parlementaires européens ils ont fait état du refus du régime de Yaoundé de respecter les droits de l’homme et la démocratie, celui de faire  un cessez-le-feu dans la zone anglophone et de réformer le système électoral.
 
Ces Camerounais ont formellement émis le vœu que des sanctions fermes soient décidées contre des pontes du régime BIYA qui se sont rendues coupables des bavures diverses à l’encontre du peuple camerounais. Il nous revient d’ailleurs qu’une liste avec les noms des responsables a été remise.
 
Une rencontre qui ne doit rien au hasard, du fait de la coopération dans le cadre des accords ACP qui lient le Cameroun et l’Union Européenne. On ne va pas tarder à savoir l’issue de ces doléances tant elles ont été adressées deux jours seulement avant le sommet du Conseil de l’Europe qui va réunir à Bruxelles les chefs d’Etat de l’Union Européenne à partir de vendredi prochain. En attendant d’en savoir, une manifestation anti Biya est déjà annoncée sur Bruxelles pour cette même journée. Une mobilisation qui en rappelle bien d’autres, celles du Canada et de la France dont le symbole sonne comme une évidence ; les Camerounais veulent libérer leur pays de la guerre et de la misère impunément imposées par le régime en place.
 
cameroonvoice

: Afrique Monde