Nombre total de visites : 4262115
Aujourd'hui : 597
En ligne actuellement : 5

Cameroun : Plutôt la sauvagerie plutôt que de s’humilier pour la paix ! Sisiku Ayuk Tabe Déjoue une Escroquerie grossière du régime et de son RDPC

2020-07-07 21:47:01 - En fin de semaine dernière, Ayuk Tabe affirmait avoir participé à une rencontre le jeudi 2 juillet avec une équipe envoyée par les autorités, en vue de parvenir à un éventuel cessez-le-feu. Les RDPCistes, dans leurs dénis perpétuels vont se rependre sur les plateaux de télévision pour mettre cette version en doute. Cette semaine, le gouvernement Camerounais qui estime honteux le fait de se plier face aux Camerounais dans l’intérêt de la paix et qui en revanche trouve de la dignité à être présenté comme une horde de “nés pour tuer” est venu démentir cette rencontre avec des leaders séparatistes Ambazoniens. Qui a pourtant bel et bien eu lieu.

La réalité est que AyukTabé a mis un gros trou dans la Marmite Cameroun que le régime de Yaoundé et le RDPC veulent casser alors qu´ils s’y goinfrent dans une frénésie qui approche de la folie. Il y a une expression qui dit « casser la marmite après avoir mangé dans cette marmite est une bêtise irréparable ». Et l´attitude du régime et ses soutiens, en ce moment précis et par rapport à cette rencontre avec Sisiku Ayuk Tabe, est une illustration de cette détermination du régime à vouloir renflouer la marmite Cameroun pour se goinfrer quitte à la casser.
 
Pour bien comprendre ce qui s’est passé, il faut rappeler que la marmite Cameroun est en faillite sur plusieurs plans et le régime a besoin d’argent pour renflouer la marmite afin de se goinfrer. Mais les bailleurs de fond posent des conditions qu’il faut bien respecter. Or le régime se rend compte que respecter ces conditions reviendrait à préserver la vie des Camerounais et la marmite Cameroun, ce qui est impensable pour le régime. C’est pourquoi le régime préfère organiser des simulacres pour tromper les bailleurs de fonds.  C’était déjà le cas dans le déclenchement de cette sale guerre. Le simulacre, qui a évolué vers un faux grand dialogue national après 3 ans et 40000 morts, continue aujourd’hui avec cette fameuse reconstruction qui s’apparenterait à la construction d’un chemin de fer sur un cratère de volcan (voici donc un régime incapable de construire une seule autoroute en 40 ans qui veut reconstruire deux régions en deux ans et en pleine guerre).
 
Le but de l’opération avec Sisiku Ayuk Tabe, dans le prolongement du simulacre, était d’avoir des photos pour aller soutenir la mendicité auprès des bailleurs de fonds. La dénonciation de Ayuk Tabé, avec une insistance sur le contenu de la rencontre, a coupé l’herbe sous les pieds du régime qui avait déjà échafaudé un scénario mensonger pour tromper l’opinion internationale. C’est ce forfait qui explique la sortie spectaculaire de Sadi et du RDPC qui constatent avec beaucoup d’amertume que leur plan foireux a été dévoilé et qu’il faudra faire plus s’ils veulent que la marmite Cameroun soit renflouée. Il va donc falloir colmater d’abord ce trou que Ayuk Tabé a mis sur la marmite avant de penser la détruire si les Camerounais les laissent faire.
 
Finalement, Ayuk Tabe a levé le voile, une fois de plus, sur la fourberie qui caractérise ce régime et qui ne lésine sur aucun moyen pour attirer la nourriture dans la marmite Cameroun afin de s´en goinfrer. Cette réalité, révélée au monde entier, indique que le régime, aux abois et aux bords du gouffre, va inéluctablement disparaitre. Ne dit-on pas que « casser la marmite c´est se ruiner en s’enlevant, par une folie, tout moyen d´existence »?
 
Ce régime va certainement cesser d’exister, par noyade dans l’huile de la sardine. Et nous devons tout faire pour l’empêcher de casser la marmite Cameroun avant de sombrer.
 
Douala Ngando

: Afrique Monde