Nombre total de visites : 4249488
Aujourd'hui : 196
En ligne actuellement : 2

Malawi: l’opposant Lazarus Chakwera, vainqueur de la présidentielle, prête serment

2020-06-28 22:40:30 - L’opposant Lazarus Chakwera, proclamé samedi vainqueur de la présidentielle par la Commission électorale du Malawi a prêté serment, ce dimanche 28 juin. Il est officiellement crédité de près de 60% des suffrages face au sortant, Peter Mutharika, dont la réélection, l’an dernier, avait été annulée pour cause de fraudes massives. Mais ce dernier dénonce, à son tour, des fraudes et son parti appelle à organiser un troisième scrutin. La bataille électorale n’est donc pas terminée.

Au cours de sa cérémonie d'investiture, Lazarus Chakwera, ancien pasteur évangiliste âgé de 65 ans, s’est dit « empli d'une joie indescriptible ».
 
Il affirme s’être lancé en politique en réponse à un appel de Dieu. Pendant un quart de siècle, ce père de quatre enfants, né dans une famille pauvre, a dirigé une congrégation évangéliste. Aujourd’hui encore, il termine chacun de ses meetings par une prière.
 
C’est en 2013 que ce diplômé de philosophie et de théologie, également chanteur de gospel à ses heures, a pris la tête du MCP, l’ancien parti unique du Malawi qu’il a tenté de réformer. Le parti, avant ce samedi soir, n’avait plus été proclamé vainqueur d’un scrutin, depuis l’accession au multipartisme.
 
Réputé charismatique, Lazarus Chakwera a bâti sa popularité en prônant la rupture avec le régime de son prédécesseur et avec la promesse de lutter contre la pauvreté et la corruption.
 
Dans sa course à la présidentielle, il a également reçu plusieurs soutiens de poids comme celui du vice-président, Saulos Chilima, qui a claqué la porte du camp présidentiel, et celui de l’ex-présidente Joyce Banda.
 
Il a surtout crée un précédent dans son pays en arrivant à faire annuler la présidentielle, l’an dernier, dont il était sorti perdant - ce qu’il contestait - pour finalement être proclamé vainqueur ce samedi.
 
Tout un symbole pour un homme né après le décès de ses deux frères ainés, et baptisé Lazarus par ses parents pour cette raison, en référence au personnage biblique ressuscité.
 
RFI
Photo : AMOS GUMULIRA / AFP

: Afrique Monde