Nombre total de visites : 4233720
Aujourd'hui : 264
En ligne actuellement : 3

DES AVOCATS AFRICAINS SAISISSENT LA COUR INTERNATIONALE JUSTICE CONTRE LA CHINE

2020-05-05 15:24:09 - Un collectif d’avocats nigérians conduit par le professeur Epiphany Azinge (SAN) du cabinet Azinge & Azinge veut poursuivre la Chine devant la Haute Cour Fédérale de Justice au Nigeria. Les avocats pressent également le gouvernement fédéral à prendre le relais pour porter l’affaire devant la Cour Internationale de Justice de la Haye. Le gouvernement chinois a été notifié de l’action via son ambassade au Nigeria.

Les auteurs de la plainte réclament 200 milliards de dollars de dommages à l’Empire du Milieu pour “pertes en vie humaine, désastre social, désorientation et perturbation de la vie des millions de nigérians suite à l’apparition du virus du Covid-19 dans la ville chinoise de Wuhan”. La procédure entamée le 27 avril semble être nourrie en partie par les attaques racistes dont des africains ont récemment fait l’objet en Chine.
 
L’action nigériane rejoint l’initiative d’un avocat égyptien qui avait porté plainte contre le président chinois Xi Jinping, appelant son pays à payer 10 000 milliards de dollars de dommages et intérêts à l’Egypte pour les mêmes raisons. Un plainte similaire a été aussi déposée aux USA par l’Etat de Missouri accusant les autorités chinoises d’être responsables de la pandémie.
 
En réaction à cette flopée d’accusations, le gouvernement chinois a appelé à la solidarité internationale, et non à «recourir à des accusations mutuelles ou à exiger des représailles et des responsabilités» à propos de l’épidémie de coronavirus.
 
Dans une déclaration faite jeudi par le secrétaire de presse de l’ambassade de Chine au Nigeria, Sun Saixong, le gouvernement chinois s’est engagé à soutenir le Nigeria dans la lutte mondiale contre COVID-19. «Le virus est un ennemi commun à toute l’humanité et peut frapper n’importe quand, n’importe où. “Comme d’autres pays, la Chine est également une victime, pas un auteur, encore moins un complice de COVID-19”, a déclaré la représentation diplomatique.
 
Par CF

: Afrique Monde