Nombre total de visites : 4191230
Aujourd'hui : 48
En ligne actuellement : 3

CAMEROUN : ASSEMBLÉE NATIONALE .TOUT LE RIDICULE D'UNE GÉRONTOCRATIE

2020-03-20 23:13:08 - Voici un pays où une poignée de gérontocrates a fait main basse sur l’État depuis plus de trois décennies en se répartissant - par la fraude électorale et la répression militaire - le contrôle des différentes institutions, avec pour chacun l'aide de ses proches parents placés à tous les postes importants...Leurs obligés survivent grâce aux miettes qu'ils consentent à leur jeter et aux menaces notamment de mort exercées sur toutes les voix dissidentes, dont celles des diasporas condamnées à l'exil.

Où que nous soyons, nous avons le devoir moral de combattre cette satrapie infernale et de libérer ceux des Camerounais qui s'y retrouvent piégés contraints et forcés. N'en déplaise notamment à tous ces petits plaisantins opportunistes et cyniques qui se disent "députés de l'opposition" dans cette chambre d’enregistrement des seules volontés de Paul BIYA.

En effet, cela amène à réfléchir sur les arguments en faveur des hiérarchies sociales. Existe-t-il des différences dans la façon dont la hiérarchie est perçue et évaluée au Cameroun par rapport à d'autres pays? Quelles formes de hiérarchies sociales sont moralement justifiées ou acceptables et comment peuvent-elles être promues à l'avenir? En conséquence, cela nous incite à une réflexion profonde sur les principes hiérarchiques démocratiques et les valeurs égalitaires républicaines. Comment au Cameroun, où vous avez des hiérarchies oppressives rigides, ossifiées et calcifiées, la république reflète-t-elle un état où les gens au sommet se nourrissent de la puissance publique tout en opprimant le reste de la population. 

Dans ce type de structure rigide, ossifiée et calcifiée, il n'y a pas de place pour la participation démocratique.

Il va sans dire que ce type de structure oppressive ne reflète ni la nation camerounaise ni le type d'expertise que les Camerounais ordinaires peuvent apporter ou seraient en droit d’attendre de leurs gouvernants. Il s'agit d'une structure ossifiée et calcifiée construite, non pas sur la méritocratie, mais sur un réseau clientéliste et népotique corrompu de patronage, ce qui explique pourquoi ce régime n'a jamais eu la capacité et l'expertise nécessaire pour contrôler ou gérer les événements (notamment les crises) de façon productive et efficiente.

Les cyniques peuvent rire mais il est important d'avoir une structure de pouvoir méritocratique et éthique. Au final, c'est moins ruineux pour le pays tout entier. Parce que le type de structure de pouvoir corrompue qui prévaut au Cameroun depuis 38 ans n'est pas responsable, par conséquent pas vraiment autorisé à prendre des décisions politiques parce que ces autorités réactionnaires ne se sentent en aucune manière redevables d’une quelconque responsabilité envers le peuple.

Or ce dont nous avons précisément besoin, c'est d'un gouvernement responsable, qui sert le pays au lieu de se servir lui-même.

Le Comité de Libération des Prisonniers Politiques – CL2P

http://www.cl2p.org/ 

: Afrique Monde