Nombre total de visites : 4189776
Aujourd'hui : 476
En ligne actuellement : 3

INDONÉSIE: UN CAMEROUNAIS ARRÊTÉ À JAKARTA AVEC 2 MILLIONS D'EUROS EN FAUX CACHÉS DANS UNE RADIO

2020-03-11 17:36:08 - Les malfaiteurs ont plus d’un tour dans leur sac, mais les policiers ont aussi du flair. Le Camerounais Paul Ndjama, arrivé à Jakarta depuis 2012 et commerçant de son état croyait déjouer la vigilance de la police des frontières à l'aéroport  international de Jakarta le 09 mars dernier en cachant de faux billets de banque d’un montant de deux millions d'uros dans un poste-radio.

L’homme a été arrêté par la Police de Jalarta dès son entrée de l'avion qui devait le conduire à Douala au Cameroun
 
A coup sûr l’interpellation n’a pu être effectuée que sur la base de renseignements, eu égard aux circonstances dans lesquelles la filature de l’homme s’est déroulée. Du coup, sommé de descendre de l'avion, le natif d'Edéa au Cameroun s’est exécuté d’un air suspect. Avec pour bagages une radio-cassettes et un sac noir, il était somme toute désemparé. Aussitôt conduit au poste puis interrogé, Paul Ndjama, qui a déclaré venir de l'île de Florèsi, a dans un premier temps affirmé que l’appareil lui appartenait et qu’il allait l’installer dans le salon de coiffure de son épouse à Edéa au Cameroun. Intrigués par le poids de la radio-MP3 qu’ils ont jaugé, les policiers en sont venus à faire appel à un technicien pour son ouverture.
 
Et quelle n’a été la surprise des limiers de constater que des liasses de fausses coupures de 500 euros chacune avaient été dissimulées dans l’appareil. Quant au sac noir, il ne contenait qu’un blouson de couleur rouge, un survêtement sombre, une cassette et une pâte dentifrice. Le faussaire a, malgré tout, tenté de se blanchir en soutenant que la radio-MP3 lui avait été remise par un de ses compatriotes résidant à Halmahera et qu’il devait à son tour la livrer à un autre ressortissant camerounais dont il disposait des coordonnées téléphoniques.
 
A vrai dire, l’argumentaire de Paul Ndjama comportait un certain nombre d’incohérences, même si pour encore desserrer l’étau des enquêteurs, il s’est dit surpris de la découverte des faux billets. Ce dernier, qui n’a dès lors pu convaincre la police des frontières à Jakarta, a été placé en garde à vue puis déféré au Parquet ce 11 mars 2020
 
Par Serges Aimé Mbilli

: Afrique Monde