Nombre total de visites : 4139219
Aujourd'hui : 1031
En ligne actuellement : 3

LES DIRIGEANTS DE CAF DANS DE SALES DRAPS, PANIQUENT ET S’ENFONCENT

2020-02-12 01:12:47 - Les temps sont difficiles pour Ahmad Ahmad et son équipe.  D’après le New York Times qui indique avoir lu le rapport d’audit du cabinet PwC (PricewaterhouseCoopers), les dirigeants de la Confédération Africaine de Football, et particulièrement son président Ahmad Ahmad,  sont accusés  de possibles abus de pouvoir , et des ajustements frauduleux potentiels .

L’audit commandité par la FIFA est issu de la collaboration avec la CAF qui a résulté à la nomination de Fatma Samoura comme Déléguée générale pour l’Afrique pendant les 6 derniers mois. Il part depuis 2015 où le Camerounais Issa Hayatou était encore président à 2019. Plusieurs documents comptables sont « peu fiables peu digne de confiance ».

Au lieu d’éclairer l’opinion publique sur les informations, rumeurs et autres accusations  qui vont bon train sur les réseaux sociaux et dans les médias, la CAF est sortie de son mutisme dimanche, pour plutôt lancer des menaces de poursuites judiciaires  et des intimidations .

Les réformes structurelles de la CAF continueront malgré les tentatives de dérailler ce processus par presse interposée. Le Comité Exécutif de la CAF se réserve par ailleurs le droit de poursuivre en justice tous les auteurs d’allégations mensongères et non fondées qui circulent depuis quelques jours dans la presse et sur les réseaux sociaux .” , dit le communiqué.

Quelques heures plus tôt, le Libérien Musa Hassan Bility, membre du Comité exécutif de la CAF banni pour 10 ans par la FIFA pour corruption et détournements de fonds de développement est également monté au créneau. Il relève des faits graves contenus dans le rapport d’audit et demande sa publication. Puis il espère que les auteurs reconnus coupables seront sanctionnés.

A un de nouvelles élections pour la présidence de la CAF, l’administration d’Ahmad est mise à rude

Après FIFAgate, c’est CAFgate. À l’instar des membres du Comité exécutif qui avaient été  arrêtés par la justice et/ou parfois exclus du monde du football par la FIFA, le Secrétaire général de la Confédération, Amr Fahmy, a été  viré. L’Égyptien a envoyé au Comité d’éthique de la FIFA un dossier contre son patron Ahmad Ahmad.  Le président de la FIFA y est pêle-mêle accusé d’abus de pouvoir, de harcèlement sexuel, etc. En juin 2019 à Paris, il avait été arrêté et entendu par la justice française  pour un contrat passé avec une entreprise locale .

Fraichement réélu, Gianni Infantino a décidé de reprendre les choses en main. Il a dépêché Fatma Samoura pour une mission de six mois en Afrique. Le cabinet PwC a mené un audit sur le fonctionnement de l’institution basée au Caire, de 2015 à 2018. Soit de la fin des années Hayatou au début du mandat d’Ahmad. Les conclusions des auditeurs donnent l’image d’un organisme à la dérive. Le 14 février 2020, le Comité exécutif de la CAF doit se réunir. Cependant, les regards sont tournés du côté de la FIFA qui risque d’imposer de lourdes sanctions.

Par CF 

: Afrique Monde