Nombre total de visites : 4139891
Aujourd'hui : 589
En ligne actuellement : 3

RDC : 35 personnes tuées en 24h

2020-01-30 02:26:10 - Cette nuit, dans le territoire de Beni en Rdc, 35 personnes ont trouvé la mort. Carnage vécu en seulement 24 heures. Des violences apparemment perpétrés par les ADF.

Alors que beaucoup s’interrogent encore sur les prouesses du mandat du président congolais, Félix Tshisékédi,en un un an de mandat, le « héro » congolais, voit de nouveau maculer de sang le tissu national qu’il essaye de blanchir, depuis son accession au pouvoir en Rdc. Le pays qui est en proie, depuis ses deux guerres, aux infections et plus profondément aux déflagrations ; se voit de nouveau perturbé par le macabre massacre survenu hier, dans la région de Beni. Une lugubre nouvelle qui vient fragiliser encore un peu, la stabilité défectueuse du pays.
 
Depuis le début du mois de novembre, c’est de façon très violente que des citoyens innocents se font tués, hier encore c’était à Beni, que 35 civils ont été arrachés à la vie. Les raisons de ces massacres ne sont pas clairement énoncées, chaque jour, des innocents meurent par dizaines, par centaines… En 24 heures seulement, c’est 35 civils congolais, résidant dans la ville de Kikua, dans le territoire de Beni qui sont passés de vie à trépas. La faute de ces actes ignobles serait attribuée aux ADF, ce groupe armé d’origine ougandaise. Le même groupe qui avait causé la mort de 14 civils, récemment au Nord-Kivu. Un réel danger pour le développement du système mandataire de Félix Tshisékédi. 
 
Des attaques ont déjà été attentées dans toutes les régions et zones stratégiques du pays, du Nord-Kivu jusqu’à Beni.  La République démocratique du Congo dès à présent, se retrouve prisonnière de sa propre trappe. Les ennemies du pays se multiplient au fil des jours. Le temps devient comme un facteur désobligeant du président, il sera bientôt contraint à agir et à agir bien, pour éviter les morts de plus de civils. Selon des sources locales, il est fort de constater que depuis novembre 2019, on dénombre au total 265 civils déjà morts dans ces différentes attaques de rebelles. Les ADF, ce groupe armé d’origine Ougandaise qui opère avec des grenades, des bombes artisanales et des armes à mains, a à lui seul commis plus de la moitié de ces massacres. CameroonVoice a une pensée pieuse et profonde pour les familles des différentes victimes.
 
Yvan Ngon

: Afrique Monde