Nombre total de visites : 4134889
Aujourd'hui : 1372
En ligne actuellement : 5

Cameroun : LES ÉTATS-UNIS REJETTENT LA FAUSSE DÉCENTRALISATION ET LA SÉCESSION DU CAMEROUN

2020-01-17 16:03:29 - «La semaine dernière j’ai rencontré l’un de ses opposants Monsieur Maurice Kamto. Mais ce qui compte vraiment c’est la mise en œuvre des décisions. Ce qui compte plus pour les populations du Nord-Ouest et du Sud-Ouest c’est la décentralisation authentique. Elles ne veulent pas d’une décentralisation symbolique avec seulement les mots sur le papier, les beaux discours », a déclaré  Monsieur Afrique des États-Unis, Tibor Nagy, ce  vendredi 17 janvier 2020  sur les antennes de RFI.

« Le Cameroun c’est un pays qui m’empêche de dormir, pour lequel mon cœur saigne. Oui, le dialogue national a été un pas positif. Oui, la libération des prisonniers politiques par le président Paul Biya a été un pas positif ». , a reconnu le sous-secrétaire américain aux Affaires africaines. Cependant, il juge ce grand dialogue national convoqué par Paul Biya insuffisant , sans actes concrets, ni résultats palpables  pour calmer les tensions sur le terrain où se poursuit la guerre entre l’armée ça et les séparatistes .

« Vous pouvez avoir une conférence et des conclut.  Mais après, que se passe-t-il sur le terrain ? Quelle proportion de la décentralisation est consacrée à la décentralisation ? A quels postes sont placés les gens élus et les gens nommés ? S’il y a les postes sélectifs, y aura-t-il les postes hiérarchiquement supérieurs qui relèveront d’une nomination du président ? Les populations doivent prendre le contrôle de leur propre vie et de leur héritage »., soutient Tibor Nagy. En clair, la décentralisation façon Paul Biya n’est pas la solution. Les États-Unis militent pour une décentralisation qui est en fait un retour à la fédération ! Comme avant.  C’est le mot.

« Les populations du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ne veulent pas d’une décentralisation symbolique avec les mots sur le papier, les beaux discours (…) de plus en plus de personnes dans ces deux régions sont tentées par la solution d’avoir leur propre pays. Pour les États-Unis, c’est une mauvaise solution. Car le Cameroun est un seul pays avec deux systèmes. Mais il faut une réelle décentralisation.  C’est la mise en œuvre, c’est ce qui se passe sur le terrain ». Tout est résumé.

Par CF

 

: Afrique Monde