Nombre total de visites : 4111428
Aujourd'hui : 155
En ligne actuellement : 2

Mali : LES MALIENS EXIGENT LE DÉPART DE L’ARMÉE FRANÇAISE DE LEUR PAYS

2020-01-10 20:51:57 - Alors que se tient dans trois jours a un sommet Macron-Sahel, le départ des soldats français est demandé par des manifestants Maliens. Des activistes ont préparé une grande manifestation à Bamako pour ce vendredi, afin de demander le départ des troupes françaises du Mali. Il s’agit de celles de l’opération Barkhane (4 500 hommes) et de soldats hexagonaux au sein des casques bleus de la Minusma (13000 hommes ).

Le torchon brûle toujours vivement entre les populations du Sahel et la France. Après des manifestations tous azimuts des populations de la zone sahélienne pour demander le départ des troupes françaises jugées inefficaces, moins opérantes pour endiguer le terrorisme, l’année 2020 s’annonce décisive dans la contestion.1 millions de personnes étaient  attendues  dans les rues ce vendredi  10 janvier 2020 à Bamako, la capitale malienne, selon les estimations  de l’ONG Urgence Panafricanistes Mali pour intensifier leur demande au départ de la force Barkhane sur leur sol .
 
Ci-dessous, l’appel d’un député malien pour le départ de la France du Mali:
 
Citoyennes et citoyens du Mali,
Brave peuple conscient,
 
Rappelons-nous que quatre mois après la proclamation de l’indépendance de notre pays le 22 septembre 1960, le gouvernement patriotique de la République du Mali a souverainement décidé que la France devait évacuer les bases militaires de Kati, Kidal et Tessalit. L’importance de cette décision était telle que c’est le Président Modibo KEÏTA lui-même qui en a fait l’annonce le 20 janvier 1961 au corps diplomatique accrédité convoqué au palais de Koulouba à cet effet.
 
 Malheureusement, cet acquis de souveraineté et de fierté nationale sera Désavoué au cours d’un autre mois de janvier en 2013.
Le 13 janvier de cette année-là, les armées ont certes stoppé à Konan le déferlement des hordes djihadistes fonçant sur Ségou et Bamako. Mais la suite pour notre pays ne sera qu’un enfer pavé de bonnes intentions.
 
La France a saisi cette occasion pour réintroduire chez nous ses troupes militaires. Opération Serval, Opération Barkhane et bientôt Opération Takouba. La triste conséquence, visible par tous, est que des pans entiers de notre pays échappent désormais à notre souveraineté. Kidal se trouve sous la coupe réglée d’une organisation aux velléités indépendantistes affirmées chaque jour plus. Malgré toute l’armada guerrière dont elle dispose sur notre sol, la France ne parvient plus à endiguer les sanglantes équipées terroristes. Où est partie sa puissance de feu du 13 janvier 2013?
 
Qu’à cela ne tienne, les militaires français sur notre sol à des opérations procèdent à des opérations secrètes, voire clandestines, auxquelles notre armée n’est jamais associée. Est-ce là le comportement d’un partenaire sincère ? Assurément, non. La France apparaît plutôt désormais comme un pêcheur en eaux troubles.
 
 Pour ces raisons, j’en appelle au peuple souverain du Mali à venir massivement participer à la manifestation historique contre la présence militaire française au Mali, ce vendredi, 10 janvier 2020, à la place de l’indépendance à Bamako.
Tous pour la patrie trahie par l’impérialisme français !
 
Honorable Moussa Diarra, député RPM élu en Commune IV du District de Bamako

: Afrique Monde