Nombre total de visites : 4139289
Aujourd'hui : 1101
En ligne actuellement : 2

DESTITUTION DE PAUL BIYA: SES PARENTS ET LUI-MÊME NE SONT PAS AUTOCHTONES DU CAMEROUN. ( Réponse de Médard Ntep a Dame Arlette Framboise Doumbé Ding. Un Autochtone ne peut pas être un nomade, les Bororos sont des gens de passage et non des Autochtones) par contre au vu de votre Nom, vous êtes Congolaise et ce sont bel et bien les Bassa'a que vos parents ont trouver quand ils arrivaient du Congo en pirogue sur les côtes du Littoral. Un gitan ou un Manouche ne sera jamais un Autochtone en France. Un nomade de passage ne peut pas être un Autochtone dans un département). Que cela n'en déplaise, Paul Biya est bel et bien Autochtone chez lui à Yaoundé, je ne dirai pas la même chose pour les Bassa's et Bamilékés qui y habitent. Chacun doit être Député,Maire et consort dans sa région d'origine, sinon c'est de l'arnaque.Il suffit de faire venir tout son village dans une ville, et de pondre un paquet d'enfants pour prendre les règnes, moi Médard Ntep je ne serai jamais d'accord avec cette mentalité.Ceci est un avertissement aux grands nomades du Cameroun. Quand a vous les Bassa'a n'oubliez jamais notre passé historique avec nos frères Bamilékés, ce ne sont pas des gens fidèles et honnêtes, plutôt calculateurs. Alors il est hors de question de faire la moindre marche pour Kamto. S'il n'y a aucun Bassa'a ou autres ethnies Député ou Maire au pays Bamilékés, alors pour moi le débat est clos.

2019-12-22 15:42:56 - Les pygmées et les Bororos n’ont pas encore dit leur dernier mot sur l’article manquant du code des collectivités décentralisées.

Il est prévu que le maire de la ville soit autochtone et que le président de région soit également autochtone . Pour mieux protéger leur culture nous dit-on.
 
Si Yaoundé croit que sa démarche est logique, il faut bien aller jusqu’au bout de cette logique en faisant adopter un autre article qui précise que pour être Président de la République , il faut être autochtone du Cameroun. C’est à dire Bororo ou Pygmée.
 
On voit bien à quel rythme la déforestation détruit l’habitat naturel des pygmées en emportant un pan important de leur culture. Les empêchant de pratiquer correctement la chasse et la cueillette comme le veut leur tradition .
 
Tout cela à cause des allogènes venus de l’Égypte, du Congo, du Soudan et de partout en Afrique, qui sont arrivés sur le territoire Camerounais à divers moments de l’histoire. Et qui dictent leur volonté a ceux qui ont toujours été au Cameroun.
 
C’est simplement inacceptable ce que font ces envahisseurs. La destruction des forêts camerounaises est un manque de respect à la culture des Bororos et des pygmées qui ont besoin de cet environnement pour faire la chasse et la cueillette pour ce qui concerne les pygmées. Ou pour faire l’élevage en ce qui concerne les Bororos .
 
C’est pourquoi, dans cette ambiance de l’autochtonie, la plus petite des logiques veut que la présidence de la République soit réservée à ces deux seules communautés qui sont en réalité les seules communautés autochtones du Cameroun .
 
Les Bassa , Beti, Bulu, Sawa, Bamiléké et autres doivent savoir qu’ils viennent tous d’ailleurs. Et qu’avant leur arrivée au Cameroun, il y avait sur cette terre des Bororos et des Pygmées qui sont les seuls autochtones de pays. D’ailleurs, on ne peut pas se venter tous les jours qu’on vient d’Égypte et prétendre paradoxalement qu’on est autochtone dans ce pays. C’est complètement faux.
 
Vous avez dit qu’on protège les autochtones ?
 
Eh bien, protegeons-les jusqu’au bout.
 
L’Assemblée nationale doit siéger a nouveau pour ajouter l’article de loi manquant. Un article qui stipule que la présidence de la République est réservée aux Bororos et aux pygmées.
 
C’est la logique de l’autochtonie. Donc pas de polémique inutile.
 
Arlette Framboise Doumbé Ding - Titre : AM

: Afrique Monde