Nombre total de visites : 4139897
Aujourd'hui : 595
En ligne actuellement : 2

Françafrique : LA PRÉSENCE MILITAIRE FRANÇAISE EN AFRIQUE CRÉE LES GUERRES ET LE TERRORISME POUR PILLER L’OR,L’URANIUM, LE PÉTROLE…

2019-12-12 22:24:40 - Les pratiques infâmes de la FRANCAFRIQUE  ont atteint l’ assomption en Côte d’ Ivoire avec l’éviction de Laurent Gbagbo au profit d’Alassane Ouattara, avec le soutien de l’armée française. Ce coup d’État a été décrié par quelques rares intellectuels et écrivains européens dont Michel Collon. Une conférence de presse animée par ce dernier sous le thème ” Gbagbo contre la FRANCAFRIQUE”, avait eu lieu le 22 avril 2017, de 14 h à 18 h, dans la salle Maurice Ravel à Paris 12 ème. Au four et au moulin pour défendre les causes des peuples d’Afrique contre l’ancienne puissance coloniale, , Michel Collon dénonce à présent les manoeuvres de l’armée française au Sahel.

Responsable d’Investig’action, organisation qui regroupe plusieurs journalistes d’investigations, Michel Collon a accordé une interview  à la chaîne russe Sputnik. L’intellectuel de nationalité  belge y a fustigé la politique de Paris en Afrique notamment au sahel. Pour lui, l’objectif principal de la présence militaire de la France au Mali est de piller  les richesses de ce peuple d’Afrique de l’Ouest.

« Toute l’intervention de la France au Mali est complètement hypocrite parce :

Premièrement : On dit qu’on va se battre contre les terroristes islamistes, mais ce sont les terroristes islamistes que la France et ses amis viennent d’armer en Libye et tout le monde a dit qu’une fois qu’ils auront fini avec la Libye ça va servir de base pour aller faire la même chose au Mali, au Niger…dans toute cette région.

Deuxièmement : L’armée malienne voulait se battre contre ces islamistes et la France s’est arrangé pour la rendre impuissante afin que ça ne puisse avoir lieu. C’est très hypocrite !

Troisièmement : Tous les témoignages disent, maintenant, au début une partie de la population a pensé que l’armée française pourrait amener du bien. Mais, maintenant, ils sont très déçus.

Et en réalité, tout se passe comme si cette opération ne voulait pas mettre fin aux dangers terroristes, mais faire en sorte qu’elle reste là le plus longtemps possible et que la France ait des raisons de garder son contrôle militaire sur les ressources néo-coloniales. Il y a de l’or, des diamants, uranium, pétrole. C’est pour cela que Macron est là », a-t-il expliqué.

Michel Collon

 

: Afrique Monde