Nombre total de visites : 4066363
Aujourd'hui : 972
En ligne actuellement : 3

Gabon : ALI BONGO FAIT ARRÊTER LE BRAS DROIT DE SA FEMME

2019-12-04 00:30:34 - Une vraie panthère vient de tomber dans les filets du président  chasseur de prédateurs Ali Bongo.  Brice Laccruche Alihanga (BLA), l’ancien directeur de cabinet du président gabonais,  qui vient de se pavaner comme son messager à travers le pays, a été interpellé mardi 3 décembre par la Direction générale des recherches (DGR), assistée de la Direction générale des contre-ingérences et de la sécurité militaire.

Brice Larruche Alihanga et Noel Mboumba et Ondo Mba, trois ex ministres virés  du gouvernement le lundi 02 décembre, ont été mis aux arrêts dans le cadre de l’opération ” Scorpion”. La chute de l’homme qui soufflait dans l’oreille du président et bras armé de la Première dame Sylvia Bongo, était prévisible depuis son limogeage du gouvernement le lundi 02 décembre. Ce matin Brice Larruche Alihanga, Noel Mboumba et Tony Ondo Mba ont été mis aux arrêts à la direction générale des recherches.
 
Considéré  comme le chef de gang des braqueurs  de l’Ajev, Brice Laccruche Alihanga avait été promu membre du gouvernement, à la suite de son éviction  comme Directeur du cabinet civil  d’Ali Bongo. Son frère cadet, Grégory, gérant de Dupond Consulting Compagny, l’entité qui gérait la comptabilité de la Gabon Oil Compagny est toujours en garde à vue à la DGR, suite au scandale financier estimé à 6 milliards de francs CFA.
 
Noël Mboumba, ministre des hydrocarbures et du pétrole a lui aussi été interpelé ce matin par la DGR.  L’ex ministre est un proche de Brice Laccruche  et cadre lui aussi influent de l’Ajev dans l’Ogooué Maritime. Ancien DG de la Sogara, les enquêtes auraient relevées, un trou de six milliards. Présenté comme un des fidèles des fidèles de Brice Laccruche Alihanga, Tony Ondo Mba est un membre influent de l’Ajev, il est également patron d’un parti politique, réputé proche du pouvoir,  le Rassemblement pour la restauration des valeurs, ou plutôt, des voleurs!
 
De retour au pays après de nouvelles séances de rééducation à l’étranger, Ali Bongo a apparu  pour encourager les coureurs. Il était accompagné de la Première dame, Sylvia, de leur fils, Noureddine, de plusieurs membres du gouvernement mais sans son fidèle des fidèles,  Brice Laccruche Alihanga (BLA), son ancien directeur de cabinet nommé dernièrement  ministre en charge du suivi de la stratégie des investissements humains et des objectifs de développement durable. Et du coup, les observateurs de la scène politique gabonaise avait compris qu’il était devenu un paria et s’apprêtait à rejoindre son affectation derrière les barreaux.
 
En fin de semaine, le procureur de Libreville, André Patrick Roponat a placé sous mandat de dépôt onze personnes, la plupart proches de Brice Laccruche . La purge se poursuit. L’ex-ministre de l’Eau et de l’Énergie, Tony Ondo Mba, qui devait être arrêté dans la matinée, avait pu échapper, dans un premier temps, aux éléments de la DGR. Il a cependant été rattrapé en fin de matinée, aux abords de l’Assemblée nationale.
 
Par CF

: Afrique Monde