Nombre total de visites : 4066336
Aujourd'hui : 945
En ligne actuellement : 1

EXPULSÉE PAR OUATTARA POUR ÊTRE JETÉE EN PRISON AU CAMEROUN , NATHALIE YAMB ATTERRIT EN SUISSE

2019-12-04 00:10:47 - Tout était déjà fin prêt pour acceuillir Nathalie Yamb  la panafricaniste anti -Biya à Yaoundé. Les éléments du Secrétariat d’État à la Défense avaient déjà reçu des instructions de l’interpeller au pied de l’aéroport pour la conduire dans une cellule et la torturer. Mais, la Suisso-camerounaise a plutôt atterri à Zurich en Suisse. C’est loupé pour les barbouzes du régime Biya qui bandaient déjà leurs muscles pour faire avaler la langue à la jeune dame qui donne des insomnies à la France et aux laquais de ses anciens comptoirs coloniaux d’Afrique.

Nathalie Yamb, Conseillère exécutive de Mamadou Coulibaly, a été expulsée du territoire de Côte d’Ivoire d lundi 2 décembre 2019. La mesure d’expulsion  lui a été  signifiée , suite à la convocation qui lui avait  été adressée par la police ivoirienne, précisément par les services des enquêtes générales, le vendredi 29 novembre 2019, via le siège du parti politique, la Liberté Démocratique pour la République (Lider).

Venue dans les locaux de la préfecture de police pour répondre à la convocation lancée à son endroit, accompagné de l’ancien président de l’Assemblée Nationale, sous le pouvoir Laurent Gbagbo, Nathalie Yamb a été informée de la nouvelle de son expulsion  de la Côte d’Ivoire.

Fervent défenseur du franc CFA et de la France qui a envoyé son armée l’installer au pouvoir, Alassane Ouattara a actionné l’expulsion de la militante anti-franc CFA dont le discours a fait grand écho à Scotchi lors du sommet Russie-Afrique.

Les autorités ivoiriennes reprochnt à Nathalie Yamb, qui est membre du parti d’opposition ivoirien, Liberté et démocratie pour la République (Lider), des activités politiques subversives que lui interdit son statut d’étrangère.

A Sotchi fin octobre, Nathalie Yamb avait notamment déclaré lors d’une conférence que “la France considère toujours le continent africain comme sa propriété”.

“Nous voulons sortir du franc CFA, nous voulons le démantèlement des bases militaires françaises qui,  sous le couvert d’accords de défense bidons, ne servent qu’à permettre le pillage de nos ressources, l’entretien de rebellions, l’entraînement de terroristes et le maintien de dictateurs à la tête de nos Etats”, a déclaré Yamb.

Le polémiste et militant “anticolonialiste” Kémi Séba, Français d’origine béninoise, avait également été expulsé de Côte d’Ivoire en mars pour des “risques de troubles” avant un meeting. Il a adressé une lettre de soutien à Nathalie Yamb dont voici l’intégralité :

[LETTRE À NATHALIE YAMB, EXPULSÉE DE COTE D’IVOIRE]

Par Kemi Seba

 Ma chère sœur ainée et amie Nathalie.

Pour avoir été ces 24 derniers mois, expulsé du Sénégal, de Côte d’Ivoire, du Togo, de Guinée, dans le seul cadre de la lutte contre le néocolonialisme Français (Françafrique/Bases militaires/Franc Cfa) et de la mal-gouvernance de nos élites endogènes, je ne peux que comprendre ce que tu ressens, toi qui avais fait ta vie, par amour de l’Afrique, en Côte d’Ivoire.

Être arraché de sa terre africaine pour être renvoyé en Occident rappelle tragiquement le trajet que les meilleurs de nos aieux faisaient lorsqu’ils étaient capturés puis déportés dans les Amériques afin d’y être détenus pendant 400 ans.

Ce combat est une lutte qui nous fait tout perdre en cette vie. Famille, stabilité sociale, sérénité, libertés individuelles. Mais l’Histoire nous donnera raison.

Et la Françafrique tombera. Ce n’est qu’une question de temps.

Je t’aime grande sœur. Sois forte. Il te reste sans doute d’autres pays où toi aussi ils chercheront à t’expulser. Mais c’est le prix à payer pour que notre peuple puisse être libéré.

Ils Finiront Par Comprendre

: Afrique Monde