Nombre total de visites : 4066336
Aujourd'hui : 945
En ligne actuellement : 1

Bénin : Le Président du Bénin ordonne la décolonisation économique de son pays de la France (Taarifa). Le Président Talon à été mis au pouvoir par son peuple, une grande différence avec le s/Préfet Idriss Déby ,dont la France à installer au pouvoir, en installant une base Militaire. Le petit démagogue Déby ose dire toute honte bue que les bases militaires du colonisateur français au Tchad sont provisoire!!!!!! Quel mensonge...Idriss déby fermes ta gueule et arrêtes ton cinéma , sans la France tu es zérooo. Vive le Président Patrice Talon, Vive le Peuple Béninois.

2019-11-10 21:34:07 - Le Président du Bénin ordonne la décolonisation économique de son pays de la France. Article originel : Benin President Orders Economic Decolonization From France Le Président du Bénin ordonne la décolonisation économique de son pays de la France. Article originel : Benin President Orders Economic Decolonization From France (Taarifa)

Pour la première fois, un chef d'Etat de la région africaine de la monnaie CFA a ouvertement parlé d'un sujet politiquement et économiquement très sensible qui pourrait ruiner les relations avec le maître colonial, la France.

Le Président Patrice Talon a ordonné le retrait immédiat des réserves de devises étrangères de son pays déposées à la Banque centrale française. Une telle décision a été taboue et aucune autre colonie française ne l'a jamais fait.

Tous les pays de la zone CFA sont d'anciennes colonies françaises et ont historiquement déposé leurs réserves de change à la Banque de France. C'est une règle immuable depuis des décennies, mais le dirigeant béninois semble avoir choisi une voie différente qu'il veut emprunter pour son pays.

Ces réserves sont une assurance qui garantit la stabilité du CFA et donc la maîtrise de l'inflation.

Début octobre, le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, a déclaré que Paris était ouvert à une " réforme ambitieuse " du franc CFA et qu'il appartenait aux pays qui partagent la monnaie de décider ce qu'ils veulent.

Les pays du bloc économique de l'Afrique de l'Ouest La CEDEAO introduit une nouvelle monnaie connue sous le nom d'éco et remplacera d'autres monnaies dans cette partie du continent qui affecteront inévitablement la monnaie CFA de l'ère coloniale.

Ce qui va changer, c'est que les banques de la zone CFA ouest africaine devront gérer l'ensemble de leurs réserves de change. Une sorte d'indépendance monétaire qui exige une partie de l'opinion dans la région.

Toutefois, les experts en droit international font valoir que la décision du Président Talon pourrait se heurter à certains obstacles juridiques avant qu'elle ne soit appliquée.

Martial Ze Belinga, un expert affirme qu'il existe un cadre juridique qui fixe l'obligation de lever au moins 50% des réserves au Trésor français. Maintenant, il y a une décision politique.

"Il sera nécessaire de négocier, d'entrer en discussion pour sortir les réserves africaines du Trésor. Cela peut donc prendre un certain temps, mais le processus est en cours", a-t-il déclaré lors d'une apparition à la télévision française.

Les politiciens français affirment que la décision du président Talon de se retirer de la Banque de France pourrait également déclencher un blocus politique.

"Pendant longtemps, 100 % des réserves de la zone CFA ont été conservées par le Trésor français. Et même lorsque nous sommes passés à 65 % dans les années 1970, les banques centrales africaines ont continué à verser près de 100 % au Trésor français. Donc, de toute façon, c'est une rente et ça fait partie des loyers coloniaux sans aucun doute."

"Nous devons construire des jeux gagnant-gagnant maintenant. Et les vieux modèles ne fonctionneront pas. Ils ne fonctionneront plus entre les Africains et l'Europe, entre les Africains et le reste du monde, ils ne fonctionneront plus."

Traduction SLT

Contact : samlatouch@protonmail.com - Tire : AM

 

: Afrique Monde