Nombre total de visites : 4066336
Aujourd'hui : 945
En ligne actuellement : 1

URGENT ! URGENT ! PAUL BIYA CONVOQUE LE CORPS ÉLECTORAL ANNONCE LA DATE DES ÉLECTIONS

2019-11-10 19:19:48 - Toujours maître de l’horloge et du temps, Paul Biya, le vieux lion du palais d’Etoudi, vient de surprendre tout le monde en signant un décret en plein dimanche, jour non ouvrable, pour convoquer le corps électoral en vue de l’élection des députés à l’Assemblée nationale et des conseillers municipaux.

” Décret n° 2019/ 612 du 10 novembre 2019 portant convocation du corps électoral en vue de l’élection des députés à l’Assemblée nationale et des conseillers municipaux, le président de la république,

Vu la Constitution, Vu la loi n° 2012/001/ du 19 avril 2012 portant code électoral modifiée et complétée par la loi n° 2012/2017 du 21 décembre 2012, décrète :

Article 1: le corps électoral est convoqué le dimanche 9 février 2020 à l’effet de procéder à l’élection des députés à l’Assemblée nationale et des conseillers municipaux.

Article 2: le scrutin sera ouvert à 8 heures et clos à 18 heures(…)”, renseigne le décret signé par Paul Biya.

Alors que les cadres de son propre parti le RDPC multiplie les appels pour faire proroger le mandat des députés et conseillers municipaux, et qu’on attend l’application les résolutions prises lors du grand dialogue national qu’il a initié pour résoudre la crise anglophone, et que l’opposition revendique la révision du code électoral, Paul Biya, comme d’habitude, prend tout le monde à contre-pied. Nous vous proposons deux analyses pour comprendre cet acte de Paul Biya qui est aussi un piège contre le leader de l’opposition Maurice Kamto.

L’Analyse de  Christian  TALLA:

“En convoquant le corps Electoral sans régler le PREALABLE de la REFORME DU CODE ELECTORAL et de l’APAISEMENT DANS LE NOSO pour que Le vote puisse sy tenir, Le RDPC faisait le pari de pousser le MRC vers une position radicale consistant en un refus de participation aux dites élections. Cette non participation du MRC aurait ouvert la voie à un partage des sièges entre le régime et ses opposants alliés. Ce qui aurait permis de marginasliser, voire de tuer complètement le MRC qui,  depourvu de representation, se serait vu exclu du débat national. Ouvrant la voie à des solutions convenues entre le RDPC et ses alliés.

Malheureusement le MRC a vu le PIEGE qui lui était tendu et a su l’ éviter, en décidant de ne pas renoncer aux elections de manière isolée, mais dy participer, non pas parcequ’il pense que le regime se comportera differement cette fois-ci, au contraire le MRC sait que le regime fera un hold-up electoral. Et pourquoi donc y aller? Justement pour forcer le regime à  faire son hold up électoral.

CONSEQUENCE, REGIME BIYA SE PREPARE POUR LE HOLD-UP ELECTORAL LE PLUS DANGEREUX DE SON HISTOIRE. car cette fois il faudra BRAQUER LE PEUPLE EN PLEIN JOUR, IL FAUDRA BRAQUER UN PEUPLE QUI S’ATTEND À ETRE BRAQUÉ ET QUI EN A MARRE D’ETRE BRAQUÉ.

Aussi l’enjeu pour le MRC est de mettre le peuple face à ses responsabilites. Et cette question simple empêche le regime de dormir: COMMENT LE PEUPLE REAGIRA À  CE NOUVEAU BRAQUAGE? car,  comme on dit au quartier, 99 jours pour le voleur, un seul jour pour le grand patron. Et le grand patron c’est le peuple. Comme on peut le constater avec l’accueil de Maurice Kamto à Bafoussam , le peuple  a décidé qu’après 37ans, son jour était arrivé.

VERS UN NON AU HOLD-UP GENERALISE. si L’election presidentielle a conduit a cette crise qui secoue le pays depuis un an, imaginez ce que deviendra le paysage politique quand chaque village se levera pour dire NON AU HOLDUP et exiger quon lui restitue le MAIRE qu’il  a choisi. Imaginez quand chaque DEPARTEMENT se mobilisera pour crier NON AU HOLDUP et exiger d’être représenté par le DEPUTE pour lequel il a voté. Imaginez des centaines de marches dans le pays, conduites par ces mairies et ces députés.

L’un des enjeux pour le MRC sera d’instaler a la tête de chaque territoire une autorité reconnue qui portera le combat du peuple.Si donc aujourd’hui le PRESIDENT USURPATEUR fait face au PRESIDENT ELU, demain le MAIRE USURPATEUR devra faire face au MAIRE ELU, le DEPUTE USURPATEUR au DEPUTE ELU, et bien evidemment le peuple se rangera derriere celui qu’il aura choisi. Je ne sais pas comment le regime fera pour militariser le pays entier et imposer ses usurpateurs. On sachemine donc droit vers une révolte generalisée.

Ainsi , le regime est coincé. Il ne peut pas ne pas frauder, car une contradiction trop grande entre les resultats de ces élections et ceux de la présidentielle, viendrait relancer de plus belle la revendication de la victoire de Maurice Kamto  aà  la presidentielle. Bien evidemment, le régime Biya  ne peut pas gagner sans frauder. Aujourd’hui il est clair que le discredit du regime auprès du peuple est total, et une campagne electorale donnerait l’occasion au MRC d’enfoncer le clou et d’achever la bête.”

 Sur la même lancée, voici le point de vue de Roland Nguini:

“KAMTO A MIS SES ADVERSAIRES K.O

 En déclarant que le MRC participera bel et bien aux prochaines élections, Maurice Kamto vient de déjouer un complot ourdi par le régime avec la complicité de quelques complices au sein de son parti. Je ne vais pas donner les noms des traîtres pour l’instant, mais cela ne saurait tarder. Mais soyez seulement attentifs dans les jours à venir.

 Voici les stratégies que le régime avait mis en place pour contrer le MRC :

 1- le régime a monté ses thuriféraires infiltrés dans l’opposition pour décrédibiliser la démarche du MRC, en faisant croire aux Camerounais qu’une quelconque participation du MRC viserait à légitimer le pouvoir. Que nenni, le pouvoir en réalité a peur du MRC.

2- le régime a acheté certains proches de kamto pour semer le trouble dans le parti et faire éclater la coalition. Les vomissures de certains en disent long sur leur réelle ambition.

3- le sabotage, la médisance et la calomnie

 4- le régime va procéder par intimidation dans ses zones, faire planer la menace d’affrontements ethniques. Les évènements de Sangmelima ne sont pas à dessein, tout cela relève d’une stratégie mise sur pied par certains élites pour semer la psychose dans les esprits avant les élections. Vous vivrez des évènements pareils dans plusieurs localités.

 Comme vous pouvez le constater, c’est le branle-bas dans le camp du pouvoir et ses hommes à tout faire qui sont infiltrés dans l’opposition. Ils espéraient tous que le MRC annonce sa non participation aux élections pour rafler tous les mairies et avoir un parlement unicolore.

Je vous communiquerai incessamment les noms des cupides achetés et les missions a chacun confiées. Je vous donnerai également les noms de ceux qui sont venus faire preuve de fidélité au prof en révélant le pot aux roses.

Restez sereins, préparez sereinement votre participation aux élections. C’est tout ce que le régime redoutait. La bataille s’annonce rude dans la forêt du mené, mais le lion est faible.”

Par CF

 
 

: Afrique Monde