Nombre total de visites : 4066336
Aujourd'hui : 945
En ligne actuellement : 1

Brésil : Lula, libéré de prison, prêt à rentrer en politique, va d’abord se marier

2019-11-10 05:00:59 - L’ex-président Lula ne pourrira pas en prison, comme le souhaitait l’actuel chef de l’État, Jair Bolsonaro. Mais même à 74 ans, Lula n’a pas renoncé au combat politique. Cet ex-ouvrier métallurgiste arrivé au sommet de l’État entre 2003 et 2010 est encore adulé par une partie des Brésiliens et par sa nouvelle compagne.

580 jours de prison alors qu’il devait purger une peine de huit ans et dix mois de prison pour corruption : Luiz Inacio Lula da Silva s’en tire plutôt bien. Et cela grâce à la Cour suprême du Brésil qui a mis fin, tard jeudi 7 novembre, à une jurisprudence selon laquelle une personne peut être emprisonnée avant l’épuisement de tous ses recours si sa condamnation a été confirmée en appel, comme c’est le cas pour Lula.
 
Ces 580 jours d’incarcération ne l’ont pas abattu. À peine remis en liberté, il a harangué ses supporters devant le siège de la Police fédérale de Curitiba et dénoncé « les canailles du côté pourri de l’État brésilien, de la justice brésilienne, qui a tout fait pour criminaliser la gauche ».
 
« Je veux continuer à lutter pour améliorer la vie du peuple brésilien », a-t-il ajouté, attaquant d’emblée le gouvernement du président d’extrême droite Jair Bolsonaro.
 
Ce samedi 9 novembre, Lula doit se rendre près de Sao Paulo, au syndicat des métallurgistes de Sao Bernardo do Campo, où il était resté retranché avec ses partisans avant de se rendre aux autorités pour commencer à purger sa peine en avril 2018.
 
Un mariage d’abord
 
Mais avant de se relancer en politique et de prendre la route de l’étranger puisque de nombreux pays et de nombreuses villes, comme Anne Hidlago pour Paris, l’ont déjà invité, Lula pourrait bien d’abord passer devant le maire.
 
En février 2017, l’ex-président a subi une épreuve intime avec la mort de son épouse, Marisa Leticia Rocco, son soutien indéfectible durant 40 ans de lutte. Mais Lula a aujourd’hui un nouvel amour, qu’il souhaite épouser rapidement maintenant qu’il est sorti de prison : Rosangela da Silva, surnommée « Janja », une sociologue et militante du PT.
 
Lula est sorti de prison aux côtés de sa nouvelle compagne. Cette sociologue de formation vit à Curitiba et est originaire de Sao Paulo. Elle aurait rencontré Lula en 1993, pendant ses « caravanes de la citoyenneté » sillonnant le pays.
 
« La romance aurait commencé en décembre 2017 » seulement, croit savoir la revue Istoé, au cours d’un match de football avec le compositeur et chanteur Chico Buarque. Elle aurait été entretenue discrètement, jusqu’à ce qu’un visiteur de Lula ne l’évente, il y a quelques mois. À en croire les mots-clés que « Janja » utilise dans ses tweets, la passion est brûlante et réciproque : #onossoamorvencera (notre amour vaincra toujours), #oamornosaproxima (l’amour nous rapproche) et #teamoprasempre (je t’aimerai toujours).
 
Vendredi, quand il a cité son nom pour la remercier dans son discours devant la foule, l’ancien chef de l’État (2003-2010) a été interrompu par les cris d'« un bisou, un bisou ! ». Lula s’est exécuté avec pudeur.
 
www.ouest-france.fr
 

: Afrique Monde