Nombre total de visites : 4030359
Aujourd'hui : 694
En ligne actuellement : 2

Donald Trump exclut le Cameroun du programme AGOA pour “Violations flagrantes des droits de l’homme”. La direction d'Afrique Monde prend acte pour cette décision, et réitère ses remerciements au Président Donald Trump pour cette décision juste et courageuse, même si nous évaluons déjà une augmentation du chômage entre 2 a 4% au Cameroun, si l'arrêt du programme AGOA est appliquée. Les 2 a 4% des futures chômeurs n'auront qu'à s'en prendre au RDPC et a leur Roi fainéant a vie au nom de Paul Biya-bifainéant.

2019-11-01 19:34:35 - Message du président des États-Unis  Donald Trump au Congrès américain  le 31 octobre 2019:

“Conformément à la section 506A (a) (3) (B) de la loi de 1974 sur le commerce, telle que modifiée (19 USC 2466a (a) (3) (B)), je vous notifie mon intention de mettre fin à la désignation de la République du Cameroun (Cameroun) en tant que pays bénéficiaire de l’Afrique subsaharienne au sens de la loi sur la croissance et les perspectives économiques en Afrique (AGOA).
 
Je prends cette mesure parce que j’ai déterminé que le Gouvernement camerounais s’est rendu coupable de violations flagrantes des droits de l’homme internationalement reconnus, en violation des conditions d’éligibilité énoncées à l’article 104 de la Loi sur les agglomérations et dans les agglomérations.
 
Malgré un engagement intensif entre les États-Unis et le gouvernement du Cameroun, le Cameroun n’a pas répondu aux préoccupations concernant les violations persistantes des droits de l’homme commises par les forces de sécurité camerounaises. Ces violations comprennent des exécutions extrajudiciaires, des détentions arbitraires et illégales et des actes de torture.
 
En conséquence, j’ai l’intention de mettre fin à la désignation du Cameroun en tant que pays d’Afrique subsaharienne bénéficiaire au titre de l’AGOA à compter du 1er janvier 2020. Je continuerai d’évaluer si le Gouvernement camerounais commet des violations flagrantes des droits de l’homme internationalement reconnus, conformément avec les conditions d’éligibilité à l’AGOA.
 
DONALD J. TRUMP

LA MAISON BLANCHE,
31 octobre 2019.”
 

: Afrique Monde