Nombre total de visites : 4066336
Aujourd'hui : 945
En ligne actuellement : 1

Dubaï : LA FILLE DE PAUL BIYA BRÛLE DES CENTAINES DE MILLIONS ET NARGUE LES CAMEROUNAIS À DUBAÏ

2019-10-31 17:35:57 - 700 000 FCFA le plat (seulement le plat et en un seul repas sans compter la boisson et cela en une journée) dans un restaurant à Dubaï (soit 4 fois le salaire moyen d’un fonctionnaire camerounais), 910 000 FCfa/par jour la location d’un véhicule qui, lui-même, coûtent 14 milliards de FCFA.

Sans compter la note d’hôtel dans lequel elle loge et surtout le billet d’avion aller et retour Yaoundé-Dubai-Yaounde en classe business (Brenda Biya voyage toujours en classe affaires). Rappelons qu’elle n’est pas seule. Elle est gardée par des éléments de la DSP (la fameuse division de la sécurité présidentielle) et se trouve à Dubaï en compagnie de 3 à 4 copines comme à chacune de ses virées hors du pays.

Si Brenda Biya et ses copines y passent 2 semaines, imaginez la note salée pour le contribuable camerounais. Quelques estimations. Imaginons que Brenda Biya prenne 3 repas par jour (petit déjeuner, déjeuner, dîner) et qu’elle y passe deux semaines, cela fait 3 repas (on exclut la boisson)×700 000×14jours= 29,4 millions de FCFA. On va dire 30 millions de FCFA. En 2 semaines de séjour. Prenons la location du véhicule. Si elle passe 2 semaines Dubaï, la location revient à 14jours×910 000 FCFA=12 740 000 FCFA.

Si on s’en tient uniquement à la location du véhicule et le repas quotidien de Brenda Biya, l’on avoisine 45 millions de FCFA en deux semaines de séjour. Sans compter les nuitées à son hôtel, le billet d’avion en classe affaires et bien d’autres dépenses (shopping). Si on y ajoute les dépenses de ses copines et de ses gardes du corps, l’on est à des centaines de millions de FCFA.

Brenda Biya ne peut se permettre une telle folie dépensière que parce que son père Paul Biya et sa mère Chantal Biya ont mis en place un système de gabegie et de prédation depuis 37 ans. Depuis le 6 novembre 1982 qu’il est au pouvoir, Paul Biya n’a jamais déclaré ses revenus et biens au peuple camerounais qui ignore combien il gagne à la fin du mois. D’après une enquête menée par le magazine panafricain Jeune Afrique en 2012, Paul Biya est l’un des présidents africains les moins payés, avec un salaire brut de 131 000 F CFA. Mais la loi qui fixe la base de calcul du salaire du président de la République au Cameroun relève d’un secret d’État.

Il est aisé, au regard du “sassaye”(gaspillage) sur les fonds publics auquel s’adonne la famille Biya, de comprendre pourquoi Paul Biya et son Bataillon d’intervention rapide (BIR) massacrent le peuple anglophone au quotidien. Car si ce peuple obtient son autonomie ou son indépendance, la famille Biya ne pourra a plus se permettre de piller le pétrole qui gît dans leur sous-sol et en engranger les revenus.

Pendant que Brenda Biya dépense des centaines de millions dans des virées à Paris et à Dubaï, les fonctionnaires camerounais touchent des salaires de misère et sont incapables de nourrir leurs familles. Pendant que les parents de Brenda Biya volent l’argent public, des quartiers de Yaoundé tels Damase, Mimboman, Ekounou , Nkomo n’ont pas d’eau potable. Et tu trouveras des Camerounais souffreteux venir encourager une telle bêtise en lançant à chaque fois: ” son père est dans l’administration depuis plus de 50 ans, donc c’est normal”. Mais avec quel salaire?

Par Michel Biem Tong, journaliste web en exil

: Afrique Monde