Nombre total de visites : 4061931
Aujourd'hui : 92
En ligne actuellement : 1

Cameroun : Mensonges et Manipulations du RDPC au pseudo grand dialogue du fainéant Paul Biya. LE PREMIER MINISTRE PRÉSENTE LES GÉNÉRAUX QUI ONT DÉPOSÉ LES ARMES, L’ÉVÊQUE DÉMENT

2019-10-03 11:47:48 - Au troisième jour du dialogue,  le gouvernement camerounais présente cinq individus comme étant d’anciens combattants d’État  virtuel d’Ambazonie.  Ils ont été  reçus  en audience par le Premier ministre sur le site du Dialogue national à Yaoundé. Devant la presse, l’un d’eux, se présentant sous le  nom du « général Capture and Destroy », a plaidé qu’ils ont été induits en erreur et a demandé  au président de la République Paul Biya  la clémence et la libération de tous les prisonniers détenus en raison de la crise sociopolitique dans les régions du Sud-ouest et du Nord-ouest du pays, et a exhorté les Camerounais à travailler pour retrouver la paix que nous avions autrefois dans le pays.

L’individu qui se fait appeler «General Capture and Deatroy» a déclaré lors de la conférence de presse , qu’il dirigeait la zone de rébellion du Fako, (un département de la région du Sud-ouest), ce, depuis que la crise anglophone s’est métamorphosée  en lutte armée entre des milices indépendantistes et le gouvernement. «il y a des informations qui circulent et qui font état de ce que les amba boys ne veulent pas la paix c’est un mensonge. Je suis le Général de la brigade du Fako et je suis ici parce que nous voulons la paix. Nous sommes déterminés à mettre nos différences de coté et à œuvrer pour atteindre cet objectif. Pour que nos enfants retournent à l’école, pour que nos frères et nos sœurs retournent au travail…» a déclaré le général capture and Deatroy.

Les 4 autres miliciens qui ont décidé d’abandonner la lutte armée se font appeler Commander Pussy, Commander No Mercy, Commander Champion, General Ezemo, a précisé George Ewane le porte parole du Grand Dialogue National.

Comment donc expliquer que ceux qui se présentent comme des leaders des Ambazoniens qui se trouvent à Yaoundé, prétendent avoir déposé les armes, alors que pas plus tard que la veille, on a vu des combattants sécessionnistes brandir des armes pour célébrer l’indépendance ?

Monsieur le Premier ministre, avez-vous vu la population, aussi nombreuse qui a célébré l’indépendance en Ambazonie hier ? », a demandé l’évêque Andrew Nkea au Premier ministre Joseph Dion Ngute  lors de la séance de dialogue. Ils ont célébré avec des gros calibres, gros gros gros canons, et vous dites que des jeunes enfants comme Yannick Kawa ont déposé leurs armes ? Qui connaît Yannick? Ils se sont déjà séparés. Arrêtez ces mensonges et implorons Ambazonia de revenir », a déclaré l’évêque Nkea en pleine salle.

 
Par CF - Titre:AM

: Afrique Monde