Nombre total de visites : 3946341
Aujourd'hui : 914
En ligne actuellement : 1

Israël: les travailleuses philippines interdites d'enfants sous peine d'expulsion

2019-08-13 15:17:54 - En Israël, une travailleuse philippine et son fils de 13 ans, né en Israël, étaient sur le point d'être expulsés dimanche soir avant d'être placés en zone de rétention dans l'aéroport, selon une association qui les soutient. La jeune femme, Rosemarie Perez et son fils Rohan symbolisent le cas de centaines de femmes venues légalement en Israël pour travailler mais à qui on interdit d'avoir des enfants, sous peine d'être expulsées. 

Rohan est un jeune garçon « né d'une mère qui est venue en Israël pour travailler et s'occuper de personnes âgées 24h sur 24, six jours par semaine, un travail que personne ne veut faire ici », nous explique Beth Franco, porte-parole de l'association United Children of Israël, qui défend les droits des enfants de travailleurs immigrés, que nous avons joint au téléphone. 
 
« Rohan, son fils, est né ici, il a étudié ici, il a grandit ici, a la mentalité d'ici, il est complètement Israélien ». 
 
Interdites d'enfant par contrat 
 
Or quand ces femmes viennent en Israël, elles n'ont pas le droit de fonder une famille : « elles signent un contrat selon lequel elles n'ont pas droit d'avoir un enfant en Israël, poursuit Beth Franco. Si c'est le cas, elles doivent l'envoyer dans leur pays, sinon elles perdent leur visa. Elles deviennent illégales automatiquement. 
 
Mais que pouvez-vous attendre de jeunes femmes qui arrivent ici pour travailler ? Elles sont jeunes, elles sortent, elles tombent amoureuses... Avant de faire venir des gens en Israël, il fallait penser à l'avenir. Maintenant les autorités essaient d'expulser ces femmes et leurs enfants et en même temps elles font venir de nouveaux travailleurs tous les jours.» 
 
A quelle logique sera répond-il ? interroge encore Beth Franco. Quelque 28.000 travailleurs originaires des Philippines résident en Israël. La plupart sont employés dans l'aide à la personne ou à domicile et leur visa est conditionné au fait qu'ils ne fondent pas de famille dans le pays, sauf conditions exceptionnelles. 
 
Les autorités israéliennes ont expulsé une travailleuse philippine et son fils adolescent, qui est né et a grandi en Israël, a indiqué ce mardi une ONG défendant la cause d'enfants menacés d'expulsion par l'Etat hébreu. L'autorité de l'immigration en Israël a confirmé cette expulsion. 
 
http://www.rfi.fr/moyen-orient

: Afrique Monde